Sunday, January 26, 2020
branches

Le bulletin N° 111 (janvier 2020) du Cercle Généalogique du Rouergue  -Histoire et généalogie en Aveyron- a été envoyé aux abonnés, début janvier 2020.

Vous trouverez dans ce bulletin les rubriques :

  • Dates à retenir.
  • Compte rendu du Conseil d’administration du 9 novembre 2019.
  • Compte-rendu de l’Antenne Île-de-France.
  • J. Delmas : Les couteliers de Sauveterre (XIVe-XVIIe siècles). Annexe 1 – Ébauche d’une liste des taillandiers et couteliers de Sauveterre (Première parties : A à G).
  • M. Vaissière  : La justice en Rouergue. Urbanisme et imprudence mortelle à Montjaus en 1778.
  • PH. Velez : Prosper Alfaric, Aveyronnais de raison, libre penseur et chantre de la laïcité.
  • J. Delmas, J.-L. Vernhes : Du Rouergue et des Rouergats.
  • E. Méjane, J. Poulet : Relevés pour vous.
  • Entraide : Questions/Réponses.
  • Formulaires : Questions et adhésion.

Cahier central : 

E. Méjane, J. Poulet : La Maison de Nogaret de Télans, 1re partie/2.

Le Cercle Généalogique du Rouergue –Histoire et généalogie en Aveyron- vous invite, à une conférence proposée par  M. Jacques MIQUEL :

Dieudonné de Gozon et la légende du Dragon de Rhodes

S’il est une famille rouergate du sud Aveyron dont le nom reste étroitement lié aux chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, appelé Ordre de Malte plus tard, c’est bien celle des Gozon et en particulier du plus célèbre d’entre eux : Dieudonné de Gozon, grand maître de l’ordre des Hospitaliers au milieu du XIVe siècle. L’action en Orient, à Rhodes, du grand maître rouergat est bien connue : réorganisation intérieure de l’ordre auquel il procédera pendant les sept années de son magistère, mais aussi lutte contre les Turcs.

Mais le nom de Gozon reste surtout attaché à la fameuse légende du dragon qui terrorisait alors l’île de Rhodes et que Dieudonné, alors simple chevalier tuera par la ruse mais aussi par son courage du moins telle qu’elle nous est relatée.

Qu’en est-il exactement de cette légende qui curieusement associe un animal fantastique né de l’imaginaire médiéval, au très sérieux ordre des Hospitaliers ? Elle avait tant frappé les esprits qu’on la racontait encore au siècle dernier chez les Turcs de Rhodes ! Le souvenir des Gozon est toujours présent dans le Sud-Aveyron au château de Gozon, à Saint-Victor et Melvieu, au château de Mélac ainsi qu’à Millau, mais aussi à Rhodes bien sûr et à Paris où se trouvent les restes de la pierre tombale de Dieudonné de Gozon.

Cette conférence sera suivie à 15h.30 par le cours de paléographie assuré par M. Alain Venturini, directeur des Archives départementales de l’Aveyron, thème 

« Une source méconnue : les archives des paroisses des anciens diocèses de Rodez et de Vabres (Sous-série 9G) ».

Salle des conférences

Centre culturel départemental, 25 avenue Victor-Hugo 12000 Rodez

Entré libre

Danielle Seimandi-Gennat, vice-présidente du Cercle Généalogique du Rouergue –Histoire et généalogie en Aveyron- vous propose une causerie :

« Elections et listes électorales au 19e siècle en Aveyron ».

Si aujourd’hui, tout Français majeur a le droit de vote sans distinction de sexe, d’origine, de religion ou d’idéaux politiques, ce ne fut pas le cas au 19e siècle.

Pour mémoire, les départements, les districts (supprimés en 1795), les cantons et les communes ont été créés par décret le 22 décembre 1789. Près de deux ans furent nécessaires pour organiser des élections. En 1800, les arrondissements sont créés.

De 1800 à 1884, les modalités électorales changent régulièrement. Cette présentation vous proposera un aperçu des différents systèmes électoraux et les documents que l’on peut trouver dans les archives départementales.

La réunion-conférence dont lACCÈS est LIBRE et GRATUIT, débute à 9 h 30 par des informations générales sur le CGR et sur les événements généalogiques récentssuivis par un exercice de paléographie proposé par Michel Comby.

A partir de 10 h 15 environ, est programmée la causerie (environ une heure à une heure trente), suivie d’échanges d’informations généalogiques, entre les participants.

La matinée se termine par un déjeuner pris en commun (pour ceux qui le souhaitent, inscription dans la salle de réunion avant 10 h).

Renouvellement adhésion 2020

Publié par Le C.G.R. Le 28 décembre 2019 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Chères adhérentes et chers adhérents,

Si vous avez déjà envoyé votre renouvellement d’adhésion ou d’abonnement pour l’année 2020, vous n’êtes pas concerné(e) par ce message et vous remercions pour la confiance que vous accordez au Cercle Généalogique du Rouergue.

En l’absence de la réception de votre “adhésion et/ou abonnement” avant le 6 janvier 2020, le bulletin n°111 de janvier 2020, ainsi que les suivants, ne vous seront pas adressés, tant que la cotisation ne sera pas à jour.

Nous vous rappelons que seuls les adhérents à jour de leur cotisation pourront continuer à accéder à la base de données des relevés des actes notariés.

Vous trouverez en cliquant ici  le bulletin d’adhésion pour l’année 2020.

 

 

 

 

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2020 !

Publié par Le C.G.R. Le 20 décembre 2019 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le Bureau du Cercle Généalogique du Rouergue -Histoire et généalogie en Aveyron- vous présente ses meilleurs voeux pour 2020.

Bonne santé et bonnes recherches généalogiques et historiques !

Photo centrale : J.Cl. Loncke

Le Cercle Généalogique du Rouergue –Histoire et généalogie en Aveyron- vous invite, à une conférence proposée par M. Jean DELMAS

« Les PONTS du BASSIN ROUERGAT du TARN, ANTÉRIEURS à 1800 ».

 

Jean Delmas, est ancien directeur des Archives départementales de l’Aveyron, fondateur du musée du Rouergue, président de Sauvegarde du Rouergue de 2008 à 2018, rédacteur de 2 numéros de Sauvegarde du Rouergue sur les ponts du Tarn, avec le projet de traiter des bassins du Lot, de l’Aveyron et du Viaur…  et membre d’honneur du Cercle Généalogique du Rouergue.

 Les ponts du bassin rouergat du Tarn, antérieurs à 1800 :

Le Pont vieux de Millau est le plus ancien (XIe-XIIe siècle). Il avait déjà, au Moyen Age, une célébrité presque mythique. Les administrations des rois d’Aragon, vicomtes de Millau, puis des rois de France veillèrent à lui donner un quasi-monopole sur le passage des troupeaux ou des marchandises de la Méditerranée vers le reste du Rouergue et l’Auvergne, car le péage et le commerce rapportaient gros au seigneur et à la ville.

Mais, c’est surtout à l’architecture des ponts que nous nous intéresserons. Les ponts traditionnels, dont les archives gardent le souvenir étaient des passerelles de bois, que l’on démontait lors de la montée des eaux pour éviter que les poutres ne fussent emportées. Le pont de Millau était jadis composé de 17 arches romanes qui permettaient de franchir à l’horizontale le large fond de la vallée. Plus tardifs, les ponts de Cureplat et de Saint-Rome gardent cette planéité avec  5 ou 6 arches. Il faudra attendre le XVIIIe siècle pour retrouver une horizontalité favorable aux charrois modernes, comme à Saint-Maurice de Sorgues (8 arches) et à Saint-Rome de Cernon et au Pont neuf de Vabres (7 arches).

Ailleurs, du XIIIe à la fin de Moyen Age, ce fut le triomphe d’un élégante architecture avec de grands arcs en plein cintre ou à peine brisés, accompagnés d’arcs latéraux plus petits. On pense, en les voyant, à des architectures d’églises, avec une nef centrale et deux bas-côtés.

Sur tous les affluents du Tarn ; Dourbie, Cernon, Muze, Dourdou et Sorgues, Rance, les hommes ont trouvé des formules originales, en fonction du régime des eaux et du relief. Et elles ont traversé les siècles.

Cette conférence sera suivie à 15h.30 par le cours de paléographie assuré par M. Alain Venturini, directeur des Archives départementales de l’Aveyron, thème 

« Une source méconnue : les archives des paroisses des anciens diocèses de Rodez et de Vabres (Sous-série 9G) ».

Salle des conférences

Centre culturel départemental, 25 avenue Victor-Hugo 12000 Rodez

Entré libre

Michel COMBYprésentera le samedi 14 décembre 2019, une conférence « Saint-Leu-la-Forêt, ville chargée d’histoire ».

 

Depuis le 12ème siècle, cette petite ville au nord-ouest de Paris attira de nombreuses personnalités.

Les Montmorency, dont Jean de Nivelle, puis les Bourbon-Condé, leur famille s’est éteinte à St-Leu.

Les Orléans ont été propriétaires, Louis-Philippe 1er dernier Roi des Français y passa une partie de son enfance.

Puis Louis Bonaparte, Roi de Hollande, et son épouse la Reine Hortense, leur fils alors Prince-Président offrit à la ville l’église actuelle, avant de devenir Napoléon III.

Et bien d’autres.

L’eau de Saint-Leu était très douce et fut exploitée pendant 90 ans, ce fut un élément de réclame pour la ville ainsi que la cure d’air pur.

Peu d’industries, une fabrique de talon de bois et après 1914 quelques usines de fabrication d’outillage pour l’industrie horlogère.

La réunion-conférence dont lACCÈS est LIBRE et GRATUIT, débute à 9 h 30 par des informations générales sur le CGR et sur les événements généalogiques récentssuivis par un exercice de paléographie proposé par Michel Comby.

A partir de 10 h 15 environ, est programmée la conférence (environ une heure à une heure trente), suivie d’échanges d’informations généalogiques, entre les participants.

La matinée se termine par un déjeuner pris en commun (pour ceux qui le souhaitent, inscription dans la salle de réunion avant 10 h).

Rendez-vous

le samedi 14 décembre 2019 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé – PARIS 12e

Métro Cour Saint-Emilion

Des idées de lecture ….

Publié par Le C.G.R. Le 30 novembre 2019 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Dans la rubrique « Du Rouergue et des Rouergats » de chaque bulletin du Cercle Généalogique du Rouergue, vous trouvez des analyses d’articles ou d’ouvrages concernant la généalogie ou le Rouergue.

En supplément, uniquement sur notre site, nous vous proposons régulièrement des annonces relatives à des ouvrages basés sur l’histoire de l’Aveyron, la généalogie, la vie locale ou des Aveyronnais ayant eu une influence sur des hommes de lettres, des artistes, des scientifiques, etc… et des personnages ayant eu un lien avec l’Aveyron ou des Aveyronnais.

La sélection de novembre 2019

Roger Mazenc vient de publier un nouveau livre

« Moutons noirs et méchants loups »

« Dans le premier département moutonnier de France, tous les moutons ne sont pas de Panurge : il y a des moutons noirs. Les vieux loups foncièrement méchants, et les jeunes loups, souvent plus bêtes que méchants, voudraient bien les manger. Non, ce n’est pas un nouveau conte de la Mère-Grand… Est-ce un brûlot ? Ces récits interrogent notre conscience et sont propres à nourrir la réflexion.« 

Pour en savoir plus cliquer ici : Moutons noirs et méchants loups

 

Le Cercle Généalogique du Rouergue -Histoire et généalogie en Aveyron- sera présent le :

samedi 30 novembre 2019 de 14h à 18h

et le dimanche 1er décembre 2019  de 10h à 18h

au salon « Les  JOURNÉES DE LA GÉNÉALOGIE » organisées par l’EGMT,

au Centre Culturel de Fontane-Lestang,

59 rue Vestrepain, 31100 Toulouse 

Il aura le plaisir de vous accueillir sur son stand.

Entrée libre et gratuite.

 

Le Cercle Généalogique du Rouergue -Histoire et généalogie en Aveyron- sera présent le samedi 23 et le dimanche 24 novembre 2019 au 3e  SALON GÉNÉALOGIE HISTOIRE PATRIMOINE 2019 organisé par l’ARGEA et la mairie de Decazeville,  Espace le Laminoir à Decazeville (12) et aura le plaisir de vous accueillir sur son stand.

 

 

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.