Friday, February 22, 2019
branches

Sur la trace des émigrés de Pigué

Publié par Le C.G.R. Le 22 mai 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

ROUERGUE1L’Association Rouergue Pigué et l’agence LANDES d’Espalion (Aveyron) organisent un voyage de 15 jours du 27 novembre 2013 au 11 décembre 2013 en Argentine, avec 4 jours à Pigué, ville de la pampa créée par des émigrants aveyronnais à la fin du 19ème siècle sous l’impulsion de Clément Cabanettes et de François Issaly.

Les départs peuvent se faire de Toulouse (3895 €) ou de Paris (3795 €)

Les réservations doivent se faire de préférence avant le 28 ami 2013.

Pour tous renseignements, vous pouvez téléphoner au 05 65 51 17 08

Réunion de l’Antenne Ile-de-France

Publié par Le C.G.R. Le 22 mai 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

1007636-Bataille_de_VerdunComme tous les mois, l’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue se réunira ce samedi 25 mai 2013 à Paris (voir adresse et horaires ici).

Lors de cette réunion, Jean-Charles CAPPRONIER, membre de Docomomo France depuis 2007, docteur en histoire de l’architecture et chargé d’études documentaires aux Archives Nationales Paris, présentera une conférence sur « Les sources relatives à la première guerre mondiale : réflexions, à partir de l’exemple de l’Oise, sur les pistes de recherche archivistique pouvant être explorées sur la Première Guerre mondiale et ses acteurs, que ce soit les soldats, ou que ce soit les familles à l’arrière du front. »

Réunion de l’Antenne Ile-de-France

Publié par Le C.G.R. Le 17 avril 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Comme tous les mois, l’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue se réunira ce samedi 20 avril 2013 à Paris (voir adresse et horaires ici).

Lors de cette réunion, Luc DEJEAN, présentera une conférence « Nostra lenga, l’occitan : onomastique et toponymie » avec l’assistance de Guy MATHIEU, Professeur d’Université, écrivain, collecteur de contes en Provence, traducteur, poète, homme de théâtre, qui présentera la partie « Occitan, une langue ». Luc DEJEAN donnera des exemples de racines occitanes dans les noms de famille et de lieux.

MariageAguessacComme vous le savez tous, les archives de l’Aveyron sont maintenant disponibles en ligne depuis le 1er février de cette année, et nous nous en réjouissons.

Le Cercle Généalogique du Rouergue a de son coté une base de données des relevés des registres réalisés par les bénévoles, qu’une nouvelle fois nous remercions, de plus de 1 150 000 actes à ce jour.

Tout naturellement la question s’est posée de savoir s’il était possible de faire le lien entre la fiche d’un acte dans notre base de données avec l’image de l’acte sur les archives en ligne.

Grâce aux compétences, à l’abnégation, au travail titanesque et précieux de Jean-Louis Cazor cela a été possible pour les 2/3 des actes présents dans notre base de données.

Depuis ce matin, pour ces 2/3 de fiches, vous trouverez en bas de celle-ci, un champ « Photos » avec en face plusieurs liens. Un clic sur le premier lien noté « Lien AD12 (p:x) » vous affichera la première page de l’acte. Avec les liens suivants, vous pourrez afficher les 3 pages suivantes, et la page précédente. Nous avons été obligé de procéder ainsi, la configuration des archives en ligne, ne permettant pas depuis le lien vers une page d’accéder aux pages suivantes ou précédentes depuis le logiciel de navigation des Archives.

Les relevés ont été faits par des êtres humains et les erreurs sont possibles. Avant de dire qu’il y a une erreur il faut si l’on ne trouve pas l’acte voir la page d’avant et la page d’après.

L’indexation (lien entre la fiche de la base de données et l’image de l’acte) a été faite de manière automatique. Selon la précision des relevés, les actes ont pu ou n’ont pas pu être indexés.

Bien entendu, il se peut que des liens ne soient pas bons, il suffit de nous les signaler avec le lien prévu à cet effet sur chaque fiche.

Nul doute que la possibilité d’accéder directement à l’acte depuis notre base de données facilitera vos recherches.

Nos plus vifs et chaleureux remerciements à Jean-Louis Cazor de nous offrir cette nouveauté sur le site du Cercle Généalogique du Rouergue.

 

Marsials et Roquetaillade un destin lié par Marc Vaissière

MVAISSIEREC’est un parcours patrimonial et historique que propose l’auteur pour la découverte de Marsials et Roquetaillade qui furent deux chefs-lieux de communes du département de l’Aveyron.

Le territoire de la commune de Roquetaillade est englobé aujourd’hui dans celui de Montjaux. Par contre, celui de Marsials fut grandement amputé au profit de la commune de Castelnau-Pégairoles.

Description de l’ouvrage :
Format 29,7 x 21 cm. 350 pages environ. 130 illustrations (cartes, plans, photos etc.).

Sommaire de l’ouvrage :
1re partie. Le pays (milieu, communications, archéologie, toponymie, architecture et patrimoine). Les institutions seigneuriales (… à 1793), communautaires (… à 1790) communales (de 1790 à 1834 puis avec Montjaux), et paroissiales (… à 1802 puis en deux paroisses).
2e partie. La vie des uns, la vie des autres ou chronique de la vie sociale et faits divers (XVe au XXe s.).
Annexes avec tableaux nominatifs, et Index.

Prix de souscription : 35 euros jusqu’au 15 mai 2013 (prix après souscription : 40 euros).
Le cas échéant, frais d’envoi en sus : 6 euros par exemplaire.

Le CGR à Claye-Souilly le 6 avril

Publié par Le C.G.R. Le 29 mars 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Affiche - Inter Cercles 2013Le Cercle Généalogique du Rouergue sera présent à la rencontre « A la recherche de vos ancêtres » organisée par le Cercle Généalogique de la Brie, à Claye-Souilly

.

le samedi 6 avril 2013 de 10h00 à 18h00
.

Cette rencontre se tiendra dans la salle Planète « Oxygène », l’entré est gratuite

Bezonne au cœur du Causse Comtal

Publié par Le C.G.R. Le 29 mars 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

BEZONNE au cœur du Causse Comtal et ses habitants à travers les siècles

Auteurs : Francette DEBIONNE et François PUECH

pubCPCet ouvrage est consacré au village de Bezonne, commune de Rodelle, canton de Bozouls. Il comporte environ 160 pages (format A4) et se subdivise en 2 parties :

  • La première, représentant un tiers de l’ouvrage, est une monographie de Bezonne correspondant au territoire de la paroisse du milieu du XX ème siècle
  • La seconde, représentant les deux tiers de l’ouvrage, comprend les généalogies des familles localisées sur le territoire de Bezonne, défini ci-dessus, et limitées à période de leur vie sur ce territoire. Ces généalogies sont complétées par des tableaux permettant de mieux les visualiser.

Parution : mars 2013

Commande : L’ouvrage sera disponible auprès des auteurs :

  • DEBIONNE Francette, 12340 BEZONNES
  • PUECH François, Résidence L’Américaine, 1 rue de La Penderie, 12000 RODEZ

au prix de 18 euros, avec éventuellement 5,50 euros pour frais d’envoi. (chèque libellé au nom de François Puech)

Conférence à Rodez le 3 avril 2013

Publié par Le C.G.R. Le 27 mars 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le mercredi 3 avril 2013, de 14h30 à 15h30, dans la salle de conférence du Centre Culturel, 25 avenue Victor Hugo à Rodez se tiendra un cours de paléographie : Les moulins à vent.

Suivi de 15h30 à 17h00 d’une conférence présentée par Louis Soonckindt sur : “Saint-Chély-d’Aubrac au fil du temps ».

aubracD’après l’ouvrage qui a été édité en collaboration avec les Associations :Sauvegarde du Rouergue et Les Amis du Moulin de Terral.

Le but des auteurs n’est pas de retracer l’histoire exhaustive de Saint-Chély-d’Aubrac, qui reste encore à écrire, mais seulement d’en évoquer quelques aspects au cours des âges, à travers des anecdotes tirées de documents d’archives souvent inédits.

Après un essai sur les origines premières du village, ils exposent ce que fut sa vie au Moyen Âge puis sous l’Ancien Régime : la répartition des pouvoirs entre le roi, les seigneurs et les consuls, le fonctionnement de la justice, les principales voies de déplacement, le mode de vie des habitants aux XVIIe et XVIIIe siècles. On y retrouve des noms de famille toujours présents dans la commune.

D’importants chapitres décrivent l’église et son évolution, les périodes agitées de la Révolution, le quotidien du peuple d’alors, les vies mouvementées d’un juge et de la dernière seigneuresse de Saint-Chély.

L’enseignement n’est pas oublié : du milieu du XVIIe au milieu du XIXe on détaille la création du premier collège et la mise en place des différentes écoles qui suivirent.

Au XIXe, quelques faits divers sont rappelés, comme les péripéties du déplacement de la Cloche des Perdus d’Aubrac à Saint-Chély, le meurtre du curé Puech dans son jardin ou les conséquences inattendues de la construction du presbytère de Saint-Chély.

L’étude se termine par l’historique et la restauration d’un certain nombre de bâtiments anciens rénovés à la fin du XXe et au début du XXIe siècle : le Pont des Pèlerins, la maison de la Tour, transformée en maison d’hôtes et connue maintenant sous le nom de Tour des Chapelains, le moulin du Fabras et, à Bonnefon : la Tour médiévale et le Monument Talon.

Comme toujours, ce cours et cette conférence est en accès libre et gratuit

Baptêmes et Mariages de Sauveterre

Publié par Le C.G.R. Le 11 mars 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

2997-medium_SAUVETERRE_001001Sauveterre-de-Rouergue est au XIIIe siècle une ville nouvelle qui répond à une véritable politique d’urbanisation de l’époque.

Sous la tutelle du juge royal, la bastide s’édifie à la manière d’un lotissement : une place centrale, 9 ensembles de lots à bâtir avec pour chacun, un jardin doté d’un puits, 4 rues principales coupées par des rues traverses desservant les jardins.

D’origine essentiellement agricole, la population de la bastide se heurte à l’absence de terres à cultiver : le développement agricole devient impossible.

La bastide sera donc commerçante et administrative, aidée par les privilèges fiscaux octroyés par le roi. Petit à petit apparaissent des activités diverses : forge, coutellerie, chapellerie, draperie, boucherie… Arcades, échoppes et boutiques témoignent de l’effervescence économique de la ville.

Mais les pestes et les famines font fuir les habitants les plus riches vers des lieux plus préservés. Isolée sur un plateau entouré de ravins, Sauveterre s’immobilise à partir du XVIIIe siècle et reste à l’écart des grandes voies de communication.

À partir du milieu du XXe siècle, soutenues par les habitants soucieux de restaurer un patrimoine bâti de grande qualité, les équipes municipales successives misent sur une intégration progressive dans les circuits touristiques.

Stéphanie Barbey a assuré les relevés des Baptêmes et Mariages sur la période 1668-1805, et c’est très chaleureusement que nous l’en remercions.

Relevés de Privezac (1602-1805)

Publié par Le C.G.R. Le 11 mars 2013 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Grâce au travail de E. Restoueix et de M. Cadilhac, nous avons le plaisir de vous annoncer l’ajout dans notre base de données, des relevés de Privezac (Baptêmes, Mariages et Sépultures) sur la période de 1602 à 1802.

Nous les remercions sincèrement pour ces relevés qui nous en sommes sur, seront bien utiles au plus grand nombre.

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.