Sunday, April 30, 2017
branches

Relevés de Lanuéjouls

Publié par Le C.G.R. Le 21 octobre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

L’origine de LANUEJOULS se perd dans la nuit des temps…

Lorsque, faute de disposer de documents ou de références, on tente de retracer l’histoire la plus ancienne d’une localité et que les Archives de l’Aveyron et des départements voisins sont eux aussi désespérément pauvres d’informations à ce sujet, 2 moyens permettent de satisfaire la curiosité sur l’origine de notre village :

  • La toponymie (science qui étudie les noms de lieux)
  • L’archéologie

D’un point de vue toponymique, par référence au « Dictionnaire Etymologique des noms de lieux en France » de A. DAUZAT et Ch. ROSTAING, le village a une origine gauloise.

D’un point de vue archéologique, des fouilles ont révélé la présence de vestiges, témoins d’un vicus (un village, une occupation, un lieu de vie) gallo-romain connu de longue date.

Vous trouverez les baptêmes (1690-1800), les mariages (1690-1798), et les sépultures (1690-1800), un nouveau travail de Marc Cadilhac que nous remercions.

Relevé des paroisses de Maleville

Publié par Le C.G.R. Le 13 octobre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Marc Cadilhac oeuvre discrètement, et très régulièrement il nous adresse des relevés. Une nouvelle fois il permet à tous de pouvoir retrouver des ancêtres grâce à son travail sur les paroisses de Artigues, Lalo, Mauron et Maleville pour lesquelles il a relevé les baptêmes et les sépultures.

Il s’agit ici d’un total de plus de 15000 actes, ajouté aujourd’hui dans la base de données du Cercle !!!

Merci à Marc de partager tout cela.

Nos remerciements s’adressent aussi à Alain Lacombe qui a traité les fichiers.

Nouveau guide de recherche généalogique

Publié par Le C.G.R. Le 3 octobre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Afin de répondre à la forte demande, le Cercle Généalogique du Rouergue a réédité avec une mise à jour le « Guide pratique de la recherche généalogique en Rouergue ».

Sommaire du guide :

  1. Recherches, consultations
    • Premières démarches, consultations à la Mairie, aux archives départementales, au greffe du tribunal, aux archives diocésaines, sur Internet, sur les CD. Liste des fonds aux archives départementales
  2. Organisation
    • Cote des documents que vous désirez consulter, quelques conseils, présentations des données
  3. Difficultés rencontrées
    • Localisation des mariages, changement de prénom et âge approximatif, variation dans l’écriture des noms de famille, période révolutionnaire, lecture des actes
  4. Autres sources de renseignements
    • Actes notariés 3E et E, compois, cadastres 2E, matrices cadastrales P, rôle d’imposition, fonds privés J, listes nominatives 3M et 6M, conscription 2R
  5. Site Internet du C.G.R.
  6. Un peu de sociologie
    • Endogamie, Implexe, Noblesse, Héraldique
  7. Annexe
    • Calendrier républicain, 114J, glossaire, liste des paroisses du Rouergue, orientation bibliographique, quelques dates de l’histoire du Rouergue
Vous pouvez commander ce Guide au prix de 5,00 euros (+2,30 euros de Port) en téléchargeant et en renvoyant le bon de commande avec votre règlement au Cercle Généalogique du Rouergue à Rodez.

 

Le guide est aussi disponible à notre siège à Rodez, ainsi qu’à Paris lors des réunions de l’antenne, et dans les différentes manifestations auxquelles nous participons.

Les cours de paléographie reprennent !!!

Publié par Le C.G.R. Le 22 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le Cercle Généalogique du Rouergue, comme l’an passé, proposera pour 2011/2012 des cours de paléographie gratuits et ouverts à tous.

Les prochains cours auront lieu les 5 octobre, 2 novembre et 7 décembre de 16h00 à 17h00 dans la salle de conférence du Centre Culturel, 25 avenue Victor Hugo à Rodez.

Le thème de cette session est : Les baux ruraux.


Le CGR s’affiche…

Publié par Le C.G.R. Le 12 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le Cercle Généalogique du Rouergue souhaitait avoir des affiches pour présenter le Cercle lors des différentes manifestations auquel il participe.

Un appel aux graphistes amateurs a été lancé en interne lors d’une réunion parisienne, et nous avons reçu deux projets d’affiches, les deux, très différents et très réussis ont été validés par le Cercle, et nous avons le plaisir de vous les présenter.

Nous espérons que ces deux affiches vous plairont et qu’elles illustrent bien notre Cercle.

 

Relevé des mariages de Campagnac

Publié par Le C.G.R. Le 11 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Campagnac s’est probablement développé autour d’un relais gallo-romain, étape sur la voie antique qui reliait Rodez au Gévaudan. Le radical « ac » signifierait « domaine de ».

Les belles demeures de l’époque du XVIII° et les « mesures à grains » sur la Place, témoignent de l’activité commerciale que connut la cité de par sa position routière (voir photothèque du site).

Eglise néo-gothique (1895) – rétable du XVII° siècle avec 15 médaillons figurant les mystères du Rosaire.

Le Saint Sépulcre, chapelle du XVIII° siècle à l’Est de la commune (entourée de légendes) permet un beau panorama sur la Vallée du Lot et l’Aubrac ainsi que le hameau de La Plancelle.

A Saint-Urbain, site gallo-romain, fontaine avec double voussure et four à pain au Viala également

Maisons fortes au Ginou et Aiguevives

Le Landonesq, Le Grand-Viala, Le Vialaret, Caumels, Termenoux, Peyrot, Le Monnet près de la Gare sont aussi des Hameaux de la commune de Campagnac.

Vous trouverez dans la base de données du Cercle, le relevé des mariages de Campagnac (1796-1902), travail précieux de Gilbert Cabanettes.

Relevé des mariages de Compolibat

Publié par Le C.G.R. Le 10 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le nom de Complibat se lit en premier dans le testament du comte de Rodez, Raymond II, en 961, où il est écrit Campolivado . Puis, on trouve la mention Campo Libato ou Campus Libatus2. En occitan on écrit « Complibat » prononcé ‘Coumplibat’.

Au Xème siècle, la terre (alleu) et l’église de Campolivado appartenaient à Raymond comte de Rouergue, qui fut tué en se rendant à Saint-Jacques de Compostelle. Il avait épousé une nièce du Roi d’Italie et était fort riche. Dans son testament, il légua à certains de ses enfants les châteaux et terres d’Aubin, Brandonnet, Compolibat (à la fille d’Odoin), Cransac, et d’autres fiefs.

François Fourmaux a réalisé le relevé des mariages de Compolibat sur la période 1681-1899. Au nom de tous nous le remercions, ainsi que Danielle Gennat qui a assuré le traitement de ce relevé.

Sommaire du prochain Bulletin

Publié par Le C.G.R. Le 10 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Pour le numéro 78 de notre Bulletin à paraître en octobre, vous retrouverez bien sur les rubriques habituelles :

  • Dates à retenir
  • Nouveaux adhérents et changements d’adresse
  • Compte-rendu d’activités
  • Compte-rendu de l’Assemblée Générale par R. Meuly
  • Les Saints par M. Luxembourg
  • Paléographie : supplique pour une dispense de mariage par G. Rigal-Saurel
  • Les feux de la Saint-Jean (2e partie) par J. Delmas
  • La descendance naturelle du Roi Louis XI en Rouergue (13 ème partie) par Ph. Flamme
  • L’Atlas des paroisses du Rouergue, le retour et le jeu par J.-Y. Bou
  • Héritiers ou acquéreurs de la maison d’Armagnac par Ch. Meyzendi
  • Tentative d’explication d’une légende par J. Fages
  • La Du Rouergue et des rouergats par J. Delmas
  • Questions – Réponses
  • Généalogie Familles Destours, du Causse-de-La-Tieule et de Saint-Côme-d’Olt par J. Rossignol

Si vous êtes abonnés pour l’année 2011, vous recevrez ce bulletin sans avoir rien à faire, si vous n’êtes pas abonnés, vous pouvez commander ce numéro au prix de 7 euros suivant les modalités décrites sur cette page.

Naissances de Druelle (1838-1895)

Publié par Le C.G.R. Le 9 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Druèla

Le vieux chef lieu de ce territoire était Ampiac. Druelle est un centre récent.

Druelle, sur le passage du camin rodanés, chemin de Rodez à Villefranche, appartenait en 1171 à la famille de Saint-Paul. Bonnecombe y avait des droits.

Au XIIIe siècle, les La Barrière en étaient seigneurs. De la fin du XIIe au XVe siècle, les Rossinhol et les Bournazel, du Bourg de Rodez, en furent coseigneurs. Les Viguier (fin XVe siècle-1565) succédèrent aux Bournazel. Les Girard ou Guisard y eurent des droits (1520-1578).

Les Rossinhol se maintinrent jusqu’à la fin de XVIe siècle. Pierre Rodat receveur des décimes (impôts ecclésiastiques), acquit la terre avant 1614. En 1634, Guillaume Rodat y acheta une métairie à Jean Salvan, d’Espalion, qui l’avait reçue d’Antoine Salvan, architecte de la cathédrale de Rodez, son grand-oncle (et qui l’avait acquise en 1510).

Sainte-Emilie de Rodat naquit à Druelle le 6 septembre 1787.

Danielle Clamens a relevé les naissances de Druelle sur la période 1838-1895, et nous la remercions, comme Gilbert Cabanettes qui a assuré le traitement du fichier.

Relevé de notaires de Murols (1664-1802)

Publié par Le C.G.R. Le 8 septembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Il arrive parfois que des registres de notaires d’un département soient dans les archives d’un département voisin. C’est le cas ici avec ce relevé de notaires de Murols que André ROLFO a déniché aux archives du Cantal.

Comme il en a pris l’habitude, il a assuré le relevé de ces contrats de mariage, un ensemble de 549 contrats sur une période de 1664 à 1802.

Un grand merci à André pour cette trouvailles et pour ce relevé.

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.