Tuesday, May 21, 2019
branches

Dans le cadre de ses réunions mensuelles, l’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue  propose, le samedi 6 octobre 2018, une conférence de Monique DUGÉ-BOYER :

« Une SAGA d’ARCHITECTES ».

Longtemps délaissé, le patrimoine architectural du début du XXe siècle revient à l’honneur. Le programme de cette présentation pour le Cercle généalogique du Rouergue, s’intéressera avant tout aux individus, à leur apprentissage et au vécu du métier d’architecte.

André Boyer (1882-1953), originaire d’Espalion, part en 1900 aux Beaux-Arts à Paris. Il devient architecte départemental de l’Aveyron ; Lucien Dugué-Boyer (1910-2001) commence des études d’architecture avant de tout quitter pour être ordonné prêtre par le cardinal Verdier en 1939. Enfin, le fils cadet, Jean Dugué-Boyer (1922-2013) reprend le cabinet en 1952. Philippe Dugué-Boyer (1995) actuellement étudiant en architecture à Strasbourg, représente la génération en devenir….

Quelle motivation a orienté chacun vers cette voie ? A chacun une formation, un diplôme, un métier reflet de son temps. C’est ce que nous voulons considérer dans cette présentation. A travers cette « saga d’architectes», est observable la transformation de la société, dont le microcosme aveyronnais est un élément tout à fait significatif.

Monique Dugué-Boyer, après des études d’histoire de l’art et archéologie, puis d’histoire à Toulouse, est enseignante sur l’académie de Paris. Actuellement rattachée à l’école doctorale TESC de Toulouse, pour une recherche sur les architectes départementaux de l’Aveyron entre 1820-1950. (Directeur de recherche Jean Nayrolles)

La réunion-conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT, débute à 9 h 30 par des informations générales sur le CGR et sur les événements généalogiques récents.

A partir de 10 h 15 environ, est programmée la conférence (environ une heure), suivie d’échanges d’informations généalogiques, entre les participants.

La matinée se termine par un déjeuner pris en commun (pour ceux qui le souhaitent, inscription dans la salle de réunion avant 10 h).

Rendez-vous

le samedi 6 octobre 2018 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

Dans le cadre des réunions mensuelles de l’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue, Danielle Seimandi-Gennat propose

le samedi 15 septembre 2018, l’histoire de deux forçats aveyronnais déportés en Nouvelle Calédonie.

Cette causerie est la suite de la conférence présentée en mars 2018 dont le thème était l’histoire des bagnes coloniaux, suivie du cas d’un forçat déporté en Guyane et des histoires parallèles d’un forçat et d’un surveillant, originaires du même lieu et envoyés en même temps en Nouvelle Calédonie

Le 15 septembre, Danielle Seimandi-Gennat contera :

  • la « terrible aventure » du forçat, Jean Gentou, natif de Naussac, décédé en Nouvelle Calédonie. Cette histoire a pu être reconstituée grâce à l’époux de l’une de ses descendantes en Nouvelle Calédonie et Julienne Rigal. Jean Gentou a toujours déclaré être innocent du crime pour lequel il avait été condamné aux travaux forcés à perpétuité.
  • l’histoire d’un autre forçat, François Lajeunie, originaire de Foissac, condamné au bagne après plusieurs délits, décédé en 1902 dans la Presqu’île Ducos en Nouvelle-Calédonie.

S’il reste suffisamment de temps, la fin du film documentaire sur la Nouvelle Calédonie sera projeté.

Cette causerie dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT,  aura lieu

le samedi 15 septembre 2018 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

La réunion peut être suivie par un déjeuner pris en commun (inscription dans la salle de réunion à 10 h).

Recueil « Hommage à l’Abbé Raynal »

Publié par Le C.G.R. Le 21 juillet 2018 AJOUTER UN COMMENTAIRE

La Société d’Etudes Guillaume-Thomas Raynal dispose encore de quelques exemplaires de la brochure « Hommage à l’Abbé Raynal ».

Pour la commander, télécharger ici le bon de commande.

 

Le bulletin N° 105 (juillet 2018) du Cercle Généalogique du Rouergue a été envoyé aux abonnés, début juillet 2018.

Vous y trouverez :

  • Dates à retenir.
  • Compte-rendu du Conseil d’administration du 31 mars 2018 à Quins.
  • Comptes-rendus des conférences tenues à Rodez au Centre culturel départemental.
  • Comptes-rendus de l’Antenne Ile de France.
  • Les rois des merciers et les compagnies de merciers en Rouergue, au Moyen Âge.
  • La justice en Rouergue : Les aventures de Jean-Henri de Manhac (4e épisode).
  • Femmes du pays d’Olt au XVIIIe siècle.
  • 1914/1918. Il y a 100 ans. Les femmes pendant la guerre 1914-1918.
  • Du Rouergue et des Rouergats.
  • Relevé pour vous.
  • Entraide : Questions-Réponses.
  • Blasonnements : Famille Deygua.
  • Formulaire : Questions et Adhésion.

et en cahier central :

Famille Deygua par Jean-Louis Dega.

Jean Delmas a été directeur des Archives départementales de l’Aveyron, conservateur du Musée du Rouergue et membre de la Commission du Patrimoine ethnologique au Ministère de la Culture. Il publie le t. III des Moeurs et coutumes du Rouergue : vocabulaire des institutions.

« Affrairement, amis charnels, bufatièira, causselle, charmes, chi- chameia, convenientia, fadarelle, glandage, gravidation, hiverne, jacilha, leude, lignerage, moldura, molherat, noviatge, nupcial, parcelier, parran, piege, pongier, radal, rancura, reinatge, renc, segoa, sescada, traginier, verquièira… Les archives aveyronnaises et la tradition orale abondent de mots, en latin, en occitan ou en français, souvent absents des dictionnaires ou rarement expliqués. Pourtant, ils désignent des usages et des modes de penser de ces prédécesseurs dont nous sommes, sans toujours le savoir, les héritiers. C’est une part de notre identité culturelle et il est bon d’en avoir connaissance et conscience. Un siècle après le Dictionnaire des Institutions, Mœurs et Coutumes du Rouergue de l’archiviste Henri Affre (1903), tenant compte de l’apport des archives publiques ou privées, des enquêtes ethnographiques et du progrès de la recherche en histoire, en ethnologie, en linguistique ou en archéologie, l’auteur a publié, pendant plus de vingt-cinq ans, dans le Bulletin du Cercle Généalogique du Rouergue une série d’études sur les usages de ce pays. Les premiers chapitres, revus et augmentés, ont été réunis en deux volumes, en 2012 et en 2014. Ce troisième volume qui rassemble 20 chapitres et présente et analyse des centaines de mots sur des thèmes aussi divers que la famille, les affrairements, la vie humaine, les sociétés de jeunesse, les droits et usages collectifs, les actes et prérogatives des autorités, les usages de l’aristocratie, la curieuse coutume de la senescallia, les premières mines de charbon, avant les concessions du XIXe siècle, etc. …

Un riche glossaire récapitule les notions et les mots abordés dans les trois volumes. » 

Bon de commande à télécharger

LOUPIAC, le Mas du Causse

Publié par Le C.G.R. Le 12 juillet 2018 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le livre sur Loupiac, Le Mas du Causse a été écrit par Françoise Pandozy, née au Mas du Causse. Il est issu de longues recherches historiques et sociétales, les deux seigneurs Castanède au Mas-du-Causse et Murat de Loupiac à Loupiac,  sur le mode de vie et le travail de tous les habitants ainsi que sur la généalogie des familles du Mas du Causse. Une source extraordinaire fait remonter à la période romaine un champ situé près du Lot, un petit port galloromain et les pierres enterrées d’une villa Galloromaine. On y trouve des photos d’objets de la période Romaine prises par des archéologues.

Lien pour commander de l’ouvrage

Marie-Claude COUDERC, adhérente du CGR,présente son dernier né :

« Des perles en héritage »

 paru aux Éditions des bords du Lot ce mois-ci.

Dans le premier roman, « les perles bleues du pays d’Olt », elle vous emmenait en voyage sur le Chemin de St-Jacques-de-Compostelle en Aveyron. Dans « Des perles en héritage », elle reste fidèle à l’Aveyron. L’intrigue se déroule dans la région d’Espalion et sur l’Aubrac.

Son livre est disponible en librairie et à la Maison du Livre de Rodez. 

Dans le cadre des réunions mensuelles de l’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue  et Fernand VEDEL proposent

le samedi 2 juin 2018, une conférence :

La résistance des bactéries aux antibiotiques : une menace grandissante.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’utilisation des antibiotiques a permis aux humains de gagner vingt ans d’espérance de vie. Mais les prescriptions de ces molécules, en trop grande quantité et de façon inadéquate, ont conduit au développement rapide de nombreuses résistances bactériennes. Aujourd’hui, avec l’arrêt de la recherche, l’antibiorésistance bactérienne est devenue un problème mondial de santé publique. Cependant, les voies de recherche sont nombreuses, grâce à la diversité de la nature et à des chercheurs inventifs qui ont besoin de soutien.

Le conférencier, Fernand Vedel, est né à Castanet dans une ferme du Ségala aveyronnais. Sa carrière peut se résumer ainsi :

  • Formation scientifique menée successivement dans les facultés des sciences de Toulouse et Paris Sud-Orsay (Docteur d’Etat ès-sciences naturelles).
  • Carrière de chercheur scientifique au CNRS (du grade de stagiaire à celui de Directeur de Recherche), exercée principalement à l’université Paris Sud et au centre CNRS de Gif-sur-Yvette) dans le domaine de la biologie et de la génétique moléculaire des plantes.
  • Recherches consacrées principalement à l’étude des ADN, des gènes et des génomes des chloroplastes et des mitochondries des végétaux supérieurs.
  • Publications (près de 250) décrivant le polymorphisme de ces ADN (et leur utilisation pour caractériser des hybrides naturels: blé, colza, café arabica, tabac…ainsi que de nombreux mutants soit naturels soit obtenus après culture in vitro), le rôle de certains gènes dans le développement des plantes (celui du grain de pollen notamment), et dans la résistance à différents stress.
  • Retraité du CNRS, rédacteur d’articles de synthèse de vulgarisation scientifique (articles rédigés en occitan-langue d’oc et traduits en français après publication).

Cette conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT, précédée par un exercice de paléographie préparé par Michel Comby, aura lieu

le samedi 2 juin 2018 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

La réunion peut être suivie par un déjeuner pris en commun (inscription dans la salle de réunion à 10 h).

ATTENTION LA LIGNE 14 DU METRO SERA FERMÉE LE SAMEDI 2 JUIN 2018

Lors de sa conférence « A la recherche des anciens cheminots » le 5 mai 2018, Henri Dropsy, président du Cercle Généalogique des Cheminots, a présenté un ouvrage mémorial, intitulé « Cheminots victimes de la répression 1940-1945″, publié en 2017. Cet ouvrage de 1766 pages devrait intéresser les amis du CGR notamment les passionnés par la vie des cheminots et de l’histoire du chemin de fer.

Pour plus d’informations ou passer une commande, contactez directement le

Cercle Généalogique des Cheminots

9 rue Château Landon

75010 Paris

Courriel : genealogie.cheminots@free.fr

 

Le bulletin N° 104 (avril 2018) du Cercle Généalogique du Rouergue a été envoyé aux abonnés, courant avril 2018.

Vous y trouverez :

  • Liste des nouveaux adhérents – Changements d’adresse.
  • Dates à retenir.
  • Comptes-rendus de l’Antenne Ile de France.
  • Les verriers du Viaur.
  • Conjurations contre les maladies de chevaux – 2e partie.
  • Les Aveyronnais tués lors de la bataille d’Eylau, 7 et 8 février 1807.
  • La justice en Rouergue : les aventures de Jean-Henri de Manhac (3e épisode).
  • 1914/1918. Il y a 100 ans. Chansons de guerre 14/18.
  • Du Rouergue et des Rouergats.
  • Relevé pour vous.
  • Entraide : Questions-Réponses.
  • Blasonnements : quelques familles de seigneurs de Jalenques, quelques familles de seigneurs de Verdun.
  • Formulaire : Questions et Adhésion.

et en cahier central :

Familles Couffignal de Quins et des environs (2e partie) par René Henri Couffignal.

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.