Monday, October 23, 2017
branches

Inscrivez-vous à notre lettre de diffusion

Publié par Le C.G.R. Le 19 janvier 2009 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Une fois par mois environ, nous adressons aux adhérents et à ceux qui se sont volontairement inscrits sur notre site, une lettre d’information qui rappelle les actions et les réunions du Cercle Généalogique du Rouergue.

Cette lettre permet également de vous tenir au courant des nouveautés du site, des mises en ligne de nouveaux relevés dans la base de données, et des informations générales concernant la gestion du Cercle : Compte rendu des Conseils d’Administration et de l’Assemblée Générale.

N’hésitez pas à vous inscrire dans la fenêtre ci-dessous, rejoignez le millier de généalogistes aveyronnais.

Vous êtes à ce jour inscrits à notre lettre de diffusion

Nouvelles cartes de Jean-Yves BOU en ligne

Publié par Le C.G.R. Le 14 janvier 2009 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Severac

Jean-Yves BOU a autorisé le Cercle Généalogique du Rouergue à publier en ligne les cartes des paroisses du diocèse de Rodez à la fin du 18ème siècle, parues dans les Bulletins du C.G.R.

Quelques cartes sont déjà disponibles en ligne, et nous venons d’ajouter les cartes de :

Les cartes sont accompagnées de la liste des paroisses avec les villages.

La mise en ligne va se poursuivre sur plusieurs semaines, c’est un long travail de mise en ligne.

Nous remercions à nouveau Jean-Yves BOU pour ce précieux travail, et pour son autorisation d’en donner l’accès au plus grand nombre.

Pour le numéro 67 de notre Bulletin à paraître en janvier, vous retrouverez bien sur les rubriques habituelles :

  • Dates à retenir
  • Nouveaux adhérents et changements d’adresse
  • Du Rouergue et des rouergats par Jean Delmas
  • Questions – Réponses

mais aussi les thèmes et articles suivants :

  • Compte rendu du Conseil d’Administration d’octobre 2008
  • Compte rendu de la journée à Privezac
  • La fête de Saint-Rome-de- Tarn :
    Le Tribunal de la Corne et le jeu de barres (2ème partie) de Jean Delmas
  • Paléographie par Geneviève Rigal-Saurel
  • La descendance naturelle du roi Louis XI en Rouergue et dans les les provinces voisines (2ème partie) de Jean-Louis Dega et Philippe Flamme
  • Histoire de maisons et de familles à Saint-Léons au XVIIIe siècle (11) de Jean-Yves Bou
  • Généalogie Famille Lobinhes-Parisot de Villefranche par Pierre Hocquellet

Si vous êtes abonnés pour l’année 2009, vous recevrez ce bulletin sans avoir rien à faire, si vous n’êtes pas abonnés, vous pouvez commander ce numéro au prix de 6 euros suivant les modalités décrites sur cette page.

Statistiques du site – décembre 2008

Publié par Le C.G.R. Le 9 janvier 2009 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Nous avons mis en place fin juillet 2008, un système d’analyse de statistiques concernant la consultation de notre site.

Tous les mois, nous vous indiquerons les grandes lignes de ces statistiques, voici le rapport pour décembre 2008.

Nous constatons une baisse de la fréquentation du site, mais il est vrai que cette période est plus propice, tout à fait normalement, aux réunions de familles pour les fêtes.

  • Visiteurs uniques : 1477 (-6%)
  • Pourcentage de nouveaux visiteurs : 38%
  • Visites : 2924 (-9%), soit 2 visites par visiteur et 94 visites par jour au total (-12%)
  • Pages vues : 8160 (-20%), soit 2,8 pages vues par visite
  • Temps moyen passé sur le site : 3 minutes et 1 secondes
  • Nombre de mots clés ayant permis d’accéder au site : 881
  • 32 % d’accès direct sur le site
  • 41 % d’accès par moteur de recherche
  • 27 % d’accès à partir d’un lien sur un autre site
236_a101sam
Jean Delmas

logoC’est, probablement, une sorte de record national. Quelque chose qui mériterait d’être inscrit en lettres d’or dans un de ces grimoires que les générations futures se passeront de main en main, l’air recueilli et vaguement admiratif. Car Jean Delmas aura occupé durant une quarantaine d’années le fauteuil forcément vénérable de directeur des archives du département de l’Aveyron. Et qu’on ne se méprenne pas : La fonction n’implique pas une tolérance extrême à la poussière pas plus que la négation du temps présent. En tout cas, pas telle que l’a conçue Jean Delmas tout au long de sa carrière.

C’est en 1968 qu’il s’installera dans le département, sachant qu’il va gratter l’empilement de temps plus ou moins immémoriaux et que cela lui procurera plus de satisfactions que de gratter des pavés pour essayer de trouver la plage. Une thèse consacrée au vocabulaire de la construction dans le Tarn (après l’école des Chartes), et, surtout, de fréquents séjours chez sa grand-mère maternelle près de Rodez, l’auront déjà familiarisé à la région. Sans oublier des attaches dans l’Aude, l’Hérault ou la Lozère.
Jean Delmas va, en tout cas, mener de front les activités d’archiviste et d’ethnologue. Ce qui, d’ailleurs, lui vaudra d’être élu au conseil de la société d’ethnologie française. Ou encore nommé, par le ministre de la Culture Jean-Philippe Lecat, et reconduit par Jack Lang, au groupe de travail qui planchait sur le patrimoine ethnologique de la France. Il créera le musée du Rouergue, et, une activité nourrissant l’autre, il sillonnera le département, récupérant ce qui peut l’être, consignant ce qui mérite le détour, s’efforçant aussi de recueillir précieusement le mot occitan qui désigne une manière de procéder. Jean Delmas n’affirme-t-il pas que « tant que la technique est représentée, le vocabulaire subsiste ». Ce désir de renouer les fils du passé, et donc de mieux comprendre les réalités du présent, il le tient de ses parents médecins. Et notamment de son père, professeur d’anatomie à la faculté de médecine de Paris. Ce dernier était en effet passionné par la paléontologie, et il étudiait notamment l’émergence des diverses composantes du corps débouchant sur une spécificité typiquement humaine. Comme ce qui permet la parole, par exemple. Cette quête, Jean Delmas l’aura donc transposée sur les objets usuels, les anciens livres de comptes, les relations épistolaires, à l’image de celles qu’il a pu étudier lorsqu’il « auscultait » le fonds Pérignon. Une sorte de don du ciel puisque ce maréchal d’empire était en relation avec les Bonaparte.
Les souvenirs sont donc logiquement nombreux. Jean Delmas, qui a toujours abattu un travail considérable tout en ayant l’air d’avoir toujours le temps, ne se fait pas prier pour en égrener quelques-unes, installé dans l’une des pièces de cette pyramide de verre qui, depuis une vingtaine d’années, symbolise à merveille le mélange heureux du passé et d’un présent qui réfléchit à l’avenir. Assis devant un immense tableau aujourd’hui classé, car il est un des rares tableaux de l’époque révolutionnaire, il en commente avec jubilation les retouches qu’il a subi lorsque l’époque est redevenue favorable à la monarchie. C’est ainsi que l’histoire des hommes s’esquisse, se brouille, revient en pleine lumière. Et c’est ce qui le passionne.
Retraité depuis le 31 décembre au soir (mais il n’avait pas encore eu le temps de ranger complètement son bureau), Jean Delmas va avoir le loisir de se remémorer les échappées belles avec son ami Raymond Henry, lorsqu’ils parcouraient la campagne pour récolter quelques curiosités. Comme cet arbre mort qui servait de poulailler, et que l’agriculteur leur donnera bien volontiers, à charge pour eux de le transporter jusqu’au musée du Rouergue, à Salles la Source, dans une remorque branlante. Il songe aussi à Albert Bibal et quelques autres. Et il se rassure en se disant qu’il va pouvoir s’occuper de la revue Sauvegarde du Rouergue, dont il est désormais le président, succédant à un autre conservateur dans l’âme,… Aussibal. Il est donc probable que les Archives accueillent encore pendant longtemps « leur » directeur.

Hugues MENATOR

Le Midi Libre – le 3 janvier 2009

logo_depeche_fr_859

Bon moment. L’archiviste départemental part à la retraite. Ses protégés ont tenu à lui dire leur sympathie, nourrie de profond respect pour le professionnel.

200812161281_w350

Jean Delmas part à la retraite à la fin du mois. La grande famille du Cercle généalogique a salué l'archiviste et l'amical tuteur

La grande famille des généalogistes du Cercle a témoigné, hier, lors d’une cérémonie amicale, sa sympathie, sa reconnaissance et son respect à Jean Delmas, l’archiviste départemental qui est aussi le conservateur du musée du Rouergue.

Arrivé au printemps 68 à Rodez, Jean Delmas n’a jamais quitté un Aveyron pour lequel il s’est pris d’affection en travaillant à muscler, organiser, enrichir ses archives. Jean Delmas a, parmi ses innombrables activités, encouragé et guidé les généalogistes qui, à la fois poussés par le besoin et l’envie, ont résolu de former un Cercle qui a bénéficié du compétent tutorat de l’homme de l’art.

Cela valait bien quelques discours et cadeaux qui ont symbolisé la reconnaissance des généalogistes à un homme dévoué, chaleureux mais aussi exigeant puisque ne se départissant jamais d’une nécessaire rigueur.

Jean Delmas a, pour le plus grand plaisir de l’auditoire, évoqué l’enrichissement mutuel qu’a autorisé la collaboration avec les généalogistes. Il a émaillé son intervention de savoureuses anecdotes et brossé une savoureuse galerie de portraits, rappelant aux plus anciens les temps héroïques où les archives étaient confinées rue Louis-Oustry.

La preuve

Il a aussi su s’émerveiller, un quart de siècle après l’événement, de l’arrivée du service dans un bâtiment alors symbole de modernité et qui le reste, soit la pyramide de verre du boulevard Victor-Hugo. Autant que le confort de travail offert par le bâtiment, Jean Delmas a été sensible à l’affirmation, architecturale, du credo qui est le sien : «Les archives, c’est le lieu de la preuve.»

La Dépèche.fr – 16 décembre 2008

Nos meilleurs voeux pour 2009

Publié par Le C.G.R. Le 31 décembre 2008 AJOUTER UN COMMENTAIRE

2009

Fermeture annuelle des Archives

Publié par Le C.G.R. Le 14 décembre 2008 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Comme tous les ans, les Archives de l’Aveyron seront fermées du 25 décembre 2008 au 1er janvier 2009.

Nous en profitons pour présenter nos voeux à tout le personnel, et en particulier à Monsieur Jean DELMAS.

La réputation, les compétences, la serviabilité et la gentillesse de Monsieur Jean Delmas, Directeur des Archives Départementales de l’Aveyron ont, depuis bien longtemps, dépassé les limites du département.

Comme vous le savez certainement, Monsieur Jean Delmas va quitter en cette fin d’année, ses fonctions aux Archives de Rodez, et c’est l’occasion pour le Cercle Généalogique du Rouergue de le remercier pour tout ce qu’il a apporté aux généalogistes aveyronnais et aussi au Cercle par ses nombreuses contributions à notre Bulletin.

C’est tout naturellement que le Cercle Généalogique du Rouergue l’honorera au cours d’une cérémonie le :

Lundi 15 décembre 2008, à 17 heures aux Archives de Rodez


Tous les membres du Cercle Généalogique du Rouergue qui voudrait témoigner leur amitié, et leur reconnaissance à Monsieur Jean Delmas à cette occasion, sont inviter à se joindre à nous pour cette cérémonie.

Pour des questions d’organisation, merci de nous confirmer votre présence avant le mardi 9 décembre 2008 au soir, par mail

Statistiques du site – novembre 2008

Publié par Le C.G.R. Le 1 décembre 2008 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Nous avons mis en place fin juillet 2008, un système d’analyse de statistiques concernant la consultation de notre site.

Tous les mois, nous vous indiquerons les grandes lignes de ces statistiques, voici le rapport pour novembre 2008.

  • Visiteurs uniques : 1566 (+19%)
  • Pourcentage de nouveaux visiteurs : 37%
  • Visites : 3220 (+3%), soit 2,06 visites par visiteur et 107 visites par jour au total (+6%)
  • Pages vues : 10160 (+27%), soit 3,2 pages vues par visite
  • Temps moyen passé sur le site : 3 minutes et 41 secondes
  • Nombre de mots clés ayant permis d’accéder au site : 762
  • 35 % d’accès direct sur le site
  • 39 % d’accès par moteur de recherche
  • 26 % d’accès à partir d’un lien sur un autre site
Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.