Wednesday, May 24, 2017
branches

Réunion de l’Antenne Ile-de-France

Publié par Le C.G.R. Le 27 novembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

livreSur invitation de l’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue, le samedi 13 décembre 2014, à 9 h 30, Espace Maurice Solignac, 44, rue Gabriel Lamé, Paris 12e, Gérard Bonnafis présentera une conférence « les Conséquences de la guerre de 1914-1918 sur l’agriculture aveyronnaise« 

Gérard Bonnafis, ancien conseiller agricole à la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron de 1972 à 2008, vient de publier, avec la collaboration de la Société Centrale d’Agriculture de l’Aveyron, un ouvrage intitulé : « les Conséquences de la guerre de 1914-1918 sur l’agriculture aveyronnaise ».

Le livre est en format 16×24 et fait 410 pages ; les préfaces sont d’Edouard Fabre, Président de la Société Centrale d’Agriculture de l’Aveyron et de Jean Delmas, Conservateur général honoraire du patrimoine et ancien Directeur des Archives départementales de l’Aveyron.

Les conséquence de la guerre 14-18

Publié par Le C.G.R. Le 18 novembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

livreLes conséquences de la guerre de 1914-1918 sur l’agriculture en Aveyron
Gérard Bonnafis

Au début du XXe siècle, l’Aveyron est un département essentiellement agricole et rural. L’agriculture occupe 280 000 habitants sur les 370 000 de population totale.

La guerre de 1914-1918 mobilisera 36 000 hommes jeunes et valides dans les premiers six mois. Les campagnes seront vidées de leurs forces vives et les conséquences seront immédiates sur les récoltes et les productions animales. La pénurie de main d’oeuvre et les réquisitions désorganiseront les productions agricoles et les marchés. En quatre ans, l’Aveyron perdra plus de 50% de la production  de lait de brebis et près de 40% de ses céréales.

Malgré cela, la solidarité est omniprésente. Les femmes prendront  le relais des hommes pour les durs travaux des champs mais ce travail sera peu reconnu. Il y aura bien des militaires libérés temporairement pour faire face aux gros travaux des champs, et les travailleurs étrangers ne compenseront qu’à peine 10% des hommes mobilisés. Malgré cela, de nombreuses terres seront abandonnées.

Les organisations professionnelles agricoles se mobiliseront à l’image de la Société Centrale d’Agriculture. ce sera le début du développement de l’agriculture , de la mécanisation, de l’électrification rurale, et de la formation des hommes et des femmes avec la création de l’école d’agriculture de La Roque, près de Rodez.

Gérard Bonnafis, fils d’agriculteur du Ségala, fut conseiller agricole à la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron de  1972 à 208.

Le livre est en format 16×24 et fait 410 pages
Les préfaces sont d’Edouard Fabre: président de la Société Centrale d’Agriculture de l’Aveyron et de Jean Delmas: Conservateur général honoraire du patrimoine et ancien Directeur des Archives départementales de l’Aveyron

Le livre est vendu au prix de 15 euros, il peut être envoyé par courrier au prix de 21 euros (frais de port compris)
Commande au : 05.65.46.98.15

Réunion de l’Antenne Ile-de-France

Publié par Le C.G.R. Le 10 novembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

jaudon_rené-pêcheurs_espagnols_près_du_port_d_alt~OM17c300~10153_20080629_12046_102Le 15 novembre 2014, Jean-Paul MAZOT présentera, dans le cadre des réunions de l’antenne Ile-de-France du Cercle généalogique du Rouergue, une conférence sur le thème « René JAUDON, peintre, lithographe, pédagogue (maître de Pierre Soulages) ».

Jean-Paul MAZOT, originaire de Chirac en Lozère, licencié ès lettres de l’Université de Montpellier, a accompli sa carrière professionnelle à Paris. Il a développé ses compétences dans les domaines du sport et de la culture. Vice-président de la Société des lettres, sciences et arts de la Lozère depuis 2008 et rédacteur en chef de la Revue du Gévaudan, des Causses et Cévennes, il a publié en 1996 : « René Jaudon » (Archives départementales de la Lozère).

Il a ainsi sorti de l’oubli le peintre lozérien René Jaudon, ancien chef de l’atelier de lithographie à l’école des beaux-arts de Paris. Jaudon, premier professeur de Soulages dans son atelier de la rue de la Tombe-Issoire, à Paris.

Jean-Paul Mazot a obtenu le Genêt d’Or en 2014, distinction récompensant une action ou un engagement remarquable au service de la Lozère dans les domaines culturel, économique, social ou sportif.

Paléographie à Rodez le 13 novembre

Publié par Le C.G.R. Le 10 novembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

paléo compoixLe Cercle Généalogique du Rouergue reprend l’organisation des cours gratuits de Paléographie dans la salle de conférence du Centre Culturel, 25 avenue Victor Hugo à Rodez, cours assurés par Monsieur Alain Venturini, Directeur des Archives Départementales de l’Aveyron.

Le prochain cours se tiendra le jeudi 13 novembre 2014 à 15h00. Il est ouvert à tous et gratuit.

Le thème de ce cours sera : « Les compois des XIe et XIIe siècles »

Etat des propriétés, toponymie, anthroponymie, métrologie, démographie, sociologie, histoire économique (cultures, usines), habitat, voies de communications, parcellaire, hameaux, maisons et églises disparues, archéologie, etc… Le compois est une source précieuse pour l’histoireet en particulier l’histoire des familles. Il ne faut pas oublier que l’on identifie parfois un individu ou une famille par son patrimoine, surtout autrefois

Photo livreAprès le Causse Comtal et la région de Rodez, le troisième livre de Gérard Astorg fait pour nous l’inventaire des châteaux de l’Espalionnais qui porte sur les communes des cantons d’Espalion et Estaing.

Le résultat peut surprendre. Pas moins d’une soixantaine de châteaux, manoirs ou grands domaines, nous ouvrent leurs portes et leurs archives. Ils nous font revivre leur propre histoire et surtout celle des personnages célèbres ou inconnus qui y ont vécu.

De grands seigneurs y côtoient des parvenus, de saintes personnes y rencontrent des aventuriers, des célébrités se mêlent aux héros méconnus.
Nous replongeons au fil des pages dans l’histoire du Rouergue et de la France.

Le voile se lève sur les évènements historiques, les secrets, les histoires extraordinaires ou cocasses, qu’ont vécues nos ancêtres au cœur de cette belle région de la vallée du Lot.

LE LIVRE : 160 pages, plus de 120 photos couleur, format 21 x 29,7.
Préface de Jean Delmas, Conservateur général du patrimoine et ancien Directeur des Archives départementales de l’Aveyron.
Une riche documentation bibliographique, site par site.
Une présentation de qualité pour un livre cadeau (imprimerie Graphi).
Prix de souscription : 25 € (hors frais d’envoi).

LES PARTENAIRES : Le livre est présenté par l’Office de tourisme de Bozouls avec la participation de la Communauté de communes d’Espalion-Estaing, l’association Culture et patrimoine d’Espalion et le soutien financier du Crédit Agricole.

COMMENT SE LE PROCURER ?
L’ouvrage, est vendu par souscription.
Il suffit de s’adresser à l’Office de tourisme de Bozouls, place de la Mairie, 12340 Bozouls, en joignant un chèque à l’ordre de l’« Office de tourisme de Bozouls – Livre Espalionnais ».
. Ce chèque sera de 25 € par exemplaire si vous venez retirer votre commande, soit à l’Office de tourisme de Bozouls, soit à l’Office de tourisme d’Espalion (mentionner le lieu choisi au dos du chèque).
Vous serez avisé par courrier dès la parution de l’ouvrage.
. Ce chèque sera de 29 € par exemplaire ( dont 4 € pour participation aux frais d’envoi) si votre commande doit vous être adressée par la Poste.
. Clôture des souscriptions : 1er décembre 2014. Livraison : mi-décembre 2014.

Paléographie à Rodez le 23 octobre 2014

Publié par Le C.G.R. Le 20 octobre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

paléo compoixLe Cercle Généalogique du Rouergue reprend l’organisation des cours de Paléographie dans la salle de conférence du Centre Culturel, 25 avenue Victor Hugo à Rodez.

Le prochain cours se tiendra le mercredi 23 octobre  2014 de 15h00. Il est ouvert à tous et gratuit.

Le thème de ce cours sera : « Le compois » et sera assuré par Monsieur Venturini, directeur des Archives de l’Aveyron.

Petite histoire du Compois

  • XIVe siècle : apparaissent dans les villes
  • XVe siècle : id. dans les campagnes (influence de la pratique  seigneuriale). Ex. : Saint-Félix-de-Sorgues 1413, Aubin 1435, Conques 1470-1480
  • XVIe-XVIIe siècle : généralisation , par vagues de confections (1610, sous Henri IV : 1665-1670 sous Louis XIV : la monarchie absolue, cartésienne, qui a des besoins d’argent considérables, pousse à la rationalisation du cadastre)
  • 1779 : vaste opération de réformation du cadastre, sous l’impulsion de l’Assemblée Provinciale de Haute-Guyenne (J.-F. Henry, de Richeprey) : Belmont, Lincou, Sauveterre, etc… 

Intérêt historique et généalogique du compois

Etat des propriétés, toponymie, anthroponymie, métrologie, démographie, sociologie, histoire économique (cultures, usines), habitat, voies de communications, parcellaire, hameaux, maisons et églises disparues, archéologie, etc… Le compois est une source précieuse pour l’histoireet en particulier l’histoire des familles. Il ne faut pas oublier que l’on identifie parfois un individu ou une famille par son patrimoine, surtout autrefois

Réunion de l’Antenne Ile-de-France

Publié par Le C.G.R. Le 30 septembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

4901753L’Antenne Ile-de-France du Cercle Généalogique du Rouergue tiendra sa réunion mensuelle le samedi 4 octobre 2014 (voir adresse et horaires ici).

L’Antenne recevra Jean Maurel, auteur de plusieurs ouvrages sur son Rouergue natal ; il interviendra sur le thème : « 1739 : Le prédicateur qui enflamme Rodez ».

La baronnie de Montpaon par J.-P. CAMBON

Publié par Le C.G.R. Le 25 septembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

La baronnie de Montpaon
des Origines à la Révolution
par Jean-Pierre CAMBON

montpaonMontpaon, n’est plus qu’un hameau du Sud-Rouergue d’à peine une cinquantaine d’habitants, qui s’est vu retiré, en 1987, son statut de chef-lieu de commune au profit de Fondamente. Montpaon qui, à l’occasion d’un long procès, fut amputé d’une bonne moitié de la seigneurie, dés l’aube du XIVe siècle. La dévolution de ce territoire, actuelle commune du Clapier, à l’évêché de Rodez a permis la sauvegarde d’une documentation particulièrement riche.

Qui se rappelle qu’il fut le siège, dès l’époque carolingienne, d’une seigneurie qui s’étendait, d’un seul tenant, sur plus de 80 km2, englobant tout le plateau du Guilhaumard, étendant ses dépendances et ses ramifications jusqu’à Saint-Félix, Saint-Beaulize, Cornus, Les Rives, Ceilhes et Montagnol.

Qui se soucie de l’important château, laissé en ruines, qui dominait, surveillait et taxait le charroi passant sur son grand chemin, l’un des plus directs pour assurer le commerce entre le pays Saint-Affricain et le Bas-Pays. Et de cette route, ayant statut de route royale, ce qui lui vaut de posséder un splendide ouvrage du XVIIIe siècle frappé sur sa grande arche du blason fleurdelisé des rois de France : le pont de Saint-Maurice.

Qui sait que son baron était capable de lever 30 sergents en armes pour aider Vivian, évêque de Rodez, allant mettre à la raison le prévôt de Belmont. Ou, en 1285, d’armer quinze lances, soit quelques 75 hommes d’armes, à l’appel du roi de France, Philippe III, partant en guerre contre le roi d’Aragon.

Les documents nécessaires pour faire revivre cette ancienne baronnie ont été retrouvés dans le Trésor des Chartes ; les cartulaires de Conques, Vabres, Aniane, Gellone et Sylvanès et de nombreux ouvrages d’érudition ainsi que plusieurs documents originaux déposés aux Archives Départementales de divers départements.

Les Saint-Maurice furent les premiers seigneurs de ce territoire qu’ils possédèrent dès l’origine. La baronnie fut démembrée à la fin du XIV siècle entre plusieurs familles : Villespassans pour Sorgue et Canals, le seigneur Guy de Saint-Beaulize pour Montpaon, Saint-Beaulize et Fondamente. Après lui ce furent les familles Malapue puis Rolet qui possédèrent momentanément la baronnie. Enfin au début du XVIIe siècle, la famille Faure de Villespassans acheta ce qu’il restait de la baronnie et la conserva jusqu’à la Révolution.

Ouvrage 16 x 24, 320 pages environ.
ISBN : 978-2-7466-7240-6 9782746672406 Prix de vente : 25 euros.
Se trouve dans les librairies et dépôts de presse locaux
Chez l’auteur pour envoi postal : 25 euros + 8 euros de frais d’envoi
Jean-Pierre Cambon
1 Rue de la Libération
Palette
13100 Le Tholonet

Le C.G.R. présent à Brive

Publié par Le C.G.R. Le 22 septembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

affiche-genco-2014Le Cercle Généalogique du Rouergue sera présent les 27 et 28 septembre 2014 au 5ème Forum de Généalogie de Brive-la-Gaillarde, organisé par Généalogie en Corrèze

Ce forum se tiendra de 9h00 à 18h00 à l’Espace des 3 provinces.

Nous vous y attendons nombreux.

Ajout de relevés dans la base de données

Publié par Le C.G.R. Le 18 septembre 2014 AJOUTER UN COMMENTAIRE

En cette rentrée 2014, nous avons ajouté plusieurs relevés dans notre base de données :

  • Naissances, Mariages et Décès de Laval-Roquecézière
  • Naissances et Mariages de Coubisou
  • Naissances et Décès de Campuac
  • Naissances de Décès de Campouriez
  • Mariage de Lédas-et-Penthiès (Tarn)

Merci à tous les bénévoles qui travaillent pour nous tous en réalisant ces relevés.

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.