Tuesday, May 22, 2018
branches

Marie José CHAVENON, est auteure de plusieurs publications destinées aux infirmières. « Elle commence l’écriture à la fin de sa carrière paramédicale, avec une orientation vers l’Histoire ». Elle publie plusieurs ouvrages spécialisés dans les biographies de femmes dont :

« Aimée Davout, maréchale et princesse».

« Inès Lyautey, l’infirmière, la maréchale » (bourse historique 2011 – Erckmann-Chatrian). « Inès de Bourgoing, née en 1862 d’un père écuyer de Napoléon III, obtient le diplôme d’infirmière en 1901. Veuve d’un capitaine d’artillerie, elle épouse Lyautey qui devient, 3 ans plus tard, gouverneur du Maroc. Avec la Croix Rouge, elle installe dans le pays un vaste réseau médico-social, laissant aux marocains une vive reconnaissance dont les anciens se souviennent encore aujourd’hui, après son décès en 1953».

« Eugénie H., Mme la maréchale Pétain ». « La psychologie de Pétain mise à jour, friand des honneurs et orgueilleux, mais aussi introverti et manquant de confiance en lui, va trouver son maître dans la relation tumultueuse avec son épouse, perverse narcissique, trouvant là sa victime idéale. Faire plier un homme idolâtré par toute la planète ne pouvait trouver jouissance plus abyssale».

 

« Nicole Mangin.- Seule femme médecin de la Grande Guerre ».

« Féministe, courageuse, indomptable, devint médecin en 1909. Mobilisée en 1914 sous un nom masculin erroné. Elle fut admise à travailler auprès des blessés de la bataille de Verdun, présente sans relâche en salle d’opération, finalement promue médecin-major, puis capitaine ».

 

Marie José Chavenon participera à la conférence sur le thème des « Femmes pendant la Guerre 14-18 » proposée par l’Antenne Ile de France du CGR le samedi 10 juin 2017 à 9h30 – 44, rue Gabriel Lamé, Paris 12e.

HISTOIRE d’ONET l’EGLISE

Publié par Le C.G.R. Le 12 avril 2017 AJOUTER UN COMMENTAIRE

L’ « HISTOIRE d’ONET l’EGLISE, commune de SEBAZAC-CONCOURÈS, un village coupé en deux pendant plus de 80 ans »

est le nouveau roman de Gérard BONNAFIS.

Quand l’Assemblée Constituante vote la loi du 14 décembre 1789 qui crée les communes puis quand le roi Louis XVI prend l’ordonnance du le 23 septembre 1791 qui définit la levée des plans des futures communes, on est loin d’imaginer les conséquences que ces décisions auront pour nos territoires ruraux et en particulier pour le village d’Onet l’Eglise.

Quand le géomètre expert, accompagné des nouveaux maires des communes de Salles la Source et de Sébazac, dessinera la ligne de séparation de ces deux communes, cette ligne passera devant l’église et partagera le village en deux.

On leur avait dit que cela ne servirait qu’à faciliter la collecte des nouveaux impôts, alors pourquoi pas !

Le village était déjà coupé en deux depuis plusieurs siècles car deux seigneuries se partageaient ce territoire et la limite passait déjà devant l’église.

Du côté Ouest, on trouvait la seigneurie des Ondes et celle des De La Tour de Salles Comtaux dont la partie touchant le village d’Onet l’Eglise sera cédée aux Frères Jacobins de Rodez qui sont déjà présents sur quelques terres depuis 1390.

Du côté Est, on trouvait la seigneurie de Moret dont une partie sera appelée seigneurie de Cadayrac, Onet et Gajac qu’Isabelle de Senneterre vendra, en 1678 aux Pères Chartreux de Rodez. Les Pères Chartreux de Rodez étaient déjà présents sur quelques fiefs depuis 1547.

Ces ordres religieux seront dépossédés de leurs biens à la Révolution française.

Cette séparation sera plus tard à l’origine de discussions interminables entre les deux municipalités au sujet de l’arrivée du chemin de fer, la réparation des fontaines et abreuvoirs, la réparation de l’église et de son presbytère, le déplacement du cimetière et la création de l’école.

Il faudra attendre le 1er janvier 1976 pour que le village d’Onet l’Eglise retrouve son unité et qu’il soit dans sa totalité dans la commune de Sébazac – Concourès.

Le prix du livre est de 30 euros plus 8 euros de frais d’envoi (si nécessaire)

Commander à Gérard Bonnafis, 12, rue Beauregard, 12740: Sébazac

Mail: mg.bonnafis@sfr.fr – té l: 05.65.46.98.15.

 

Les PERLES BLEUES du PAYS d’OLT

Publié par Le C.G.R. Le 12 avril 2017 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Les perles bleues du pays d’Olt

Ce roman est une invitation au voyage dans une petite partie du nord Aveyron. Nous suivons le parcours aérien d’Alice, pèlerine sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Partie sur la route pour « se vider la tête », elle vit finalement une aventure humaine extraordinaire. Ce pèlerinage, « quête sacrée » pour certains, sera pour elle son passeport vers l’Amour et l’amitié.

De par son attachement à sa terre natale, l’Aveyron, M. C. Couderc entraîne le lecteur à découvrir des panoramas et paysages aux couleurs chatoyantes et un patrimoine témoin de l’existence d’hommes et de femmes de caractère qui vivent sur les pentes abruptes du lot, une vie ponctuée d’histoires, d’anecdotes, de légendes et de poésies…

L’auteure, Marie Claude COUDERC, est mariée, retraitée, généalogiste et passionnée d’histoire. La passion est le maître mot dans la conduite de sa vie. Diplômée d’une école de commerce, elle a débuté sur les routes sinueuses du Cantal et du nord Aveyron comme commerciale puis  terminé sa carrière comme assistante de direction dans la grande distribution à Toulouse. Ce roman, au terreau quelque peu intimiste, fait suite à son investissement au sein du Foyer Rural de Golinhac, où  elle a animé la section PATRIMOINE pendant quelques années.

Le roman est disponible au centre culturel Leclerc à Onet le château (dédicace prévue le samedi 15 avril à partir de 14H) et à la Maison du Livre à Rodez (dédicace prévue le samedi 20 mai de 10H à 13H).

Yves Carcenac vient de publier

« Rodez au XX° siècle en 30 dates mémorables »

(Editions La Maison du Livre – 224 pages – 18 illustrations photos – 19,50 €)

  • 17 juillet 1910 : la municipalité inaugure le musée Denys-Puech.
  • 4 avril 1936 : Henri Bourdon est guillotiné, impasse des Capucins.
  • 20 août 1944 : deux jours après sa Libération, Rodez pleure les 30 fusillés de Sainte-Radegonde.
  • 3 juin 1951 : 22 madones du Rouergue défilent dans les rues de la vieille cité.
  • 21 septembre 1961 : voici le général de Gaulle !
  • 14 juillet 1972 : défilé monstre contre l’extension du camp du Larzac.
  • 11 juillet 1984 : pour la première fois, le Tour de France fait étape au chef-lieu…

Quelques journées, parmi les 30 « dates mémorables » racontées dans ce livre, qui constitue un condensé de la chronique ruthénoise du siècle dernier. Le récit s’articule autour de dix thèmes couvrant tous les aspects de la vie de la ville – des journées historiques aux festivités, en passant par la politique nationale et locale, l’administration, l’activité économique et sociale, la justice et les faits divers, la culture, la religion et le sport.

Un ouvrage de référence, documenté, vivant et parfois pittoresque, qui va enrichir la bibliothèque des Aveyronnais amoureux de leur département.

L’auteur : Yves Carcenac, né à Rodez en 1942, ancien haut fonctionnaire, a publié de nombreuses œuvres littéraires et historiques. Membre de la Société des Lettres de l’Aveyron, du Cercle généalogique du Rouergue et de la Commission Culture de la FNA 12, il a notamment écrit la biographie d’Henri Carcenac et de Louis Oustry, deux grands républicains aveyronnais du XIX° siècle.

André Coste, dans le premier tome de son ouvrage : « Sous le Ciel du Midi – La belle époque« ,  nous fait découvrir la vie de la campagne tarnaise dans les années 1900. Le deuxième tome « Sous le Ciel du Midi – Les années rouges » décrit la vie en Occitanie entre 1910 et 1920, avec la guerre à la fois lointaine et omniprésente.

Les deux ouvrages sont en Occitan et en Français.

André Coste propose, le 4 mars, dans le cadre des réunions de l’antenne Ile de France du Cercle généalogique du Rouergue, une conférence dont le thème s’inspire du tome II de son ouvrage.

 

Verriers et verreries forestières

Publié par Le C.G.R. Le 28 janvier 2017 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Dominique GUIBERT, membre du CGR,  publie un ouvrage intitulé :

« VERRIERS et VERRERIES FORESTIÈRES du ROUERGUE et de l’AVEYRON du XIVe au XIXe SIÈCLE »   (à paraître en juin 2017)

Il comprend trois chapitres  :

Récit chronologique de la vie familiale et professionnelle des verriers par secteur géographique d’activité verrière,

Transcription d’actes notariés et de documents d’époque,

Généalogie descendante des familles de verriers ayant vécu dans le département,

et aussi un sommaire, un glossaire, une bibliographie succincte et un index des noms de lieux et de personnes

 

Pour souscrire à cette publication, cliquez sur le lien ci-dessous :

SouscriptionVerriers2017

SIGILLOGRAPHIE ROUERGATE

Publié par Le C.G.R. Le 19 janvier 2017 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le CGR publie l’ouvrage, en deux volumes, de Pierre Hocquellet : Sigillograhie Rouergate 001 réduit

« La Sigillographie rouergate »

(recueil inconographique et descriptif de sceaux et de cachets).

Souscription jusqu’au 15 mars 2017 : 40 Euros (ensuite 45 Euros).

Le bon de commande avec des détails et les modalités de souscription est téléchargeable ici.

Deux ouvrages de Roger MARION

Publié par Le C.G.R. Le 1 janvier 2017 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Né à Castres (Tarn), Aveyronnais de coeur, Roger Marion est l’auteur de deux marion1-siteouvrages, présentés le 7 janvier 2017, lors de sa conférence  proposée dans le cadre des réunions de l’Antenne IDF du CGR.

Préfet honoraire depuis 2013, « considéré comme un « grand »flic, il a occupé les plus hautes fonctions au sein de la police judiciaire. »

Le premier de ses livres, intitulé  « On m’appelle Eagle Four« , co-écrit avec Francis Zamponi (journaliste et romancier spécialiste de la police), publié en 2007, « retrace son parcours de policier,  il revient sur les grandes affaires qui ont ponctué sa carrière » dont les basques de l’ETA et l’affaire Érignac.

marion-livre-2-siteDans le second, publié en 2013, « au coeur de la lutte antiterroriste, il dévoile enfin les coulisses des grandes affaires ». L’ouvrage, intitulé « Raisons d’Etat », est « une réelle protestation. En trente ans d’exercice, la raison d’Etat, les déplorables querelles de personnalités et de services n’ont cessé de fragiliser certaines enquêtes, au mépris de l’intérêt général ».

« L’ÂNE DE GLOIRE »

Publié par Le C.G.R. Le 11 novembre 2016 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Raymond BOISSY, originaire de Corrèze,livre-anes-couverture-1 fondateur de l’Association Nationale des Amis des Ânes (A.D.A.D.A.), a publié un ouvrage consacré aux ânes  « mobilisés » pendant la Guerre 14-18 :

« L’âne de gloire – Cheminement vers l’autre voie sacrée de VERDUN »

« C’est à la suite de divers passages à la radio ou la télévision que des anciens combattants de 14-18 lui écrivent pour lui dire l’admiration et la reconnaissance qu’ils ont pour les ânes, sans lesquels ils n’auraient pu tenir le front de Verdun. »livre-ane-couverture-4

« Boissy n’a pas voulu que ses témoignages se perdent car tous les acteurs sont décédés. »

« Il s’est fait un devoir d’écrire ce livre. »

L’A.D.A.D.A., représentée par Stéphane Pezant participera à la conférence de l’Antenne IDF du CGR, le 19 novembre 2016.

« DOMESTIQUES, BERGERS, SERVANTES »

Publié par Le C.G.R. Le 11 novembre 2016 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Gabriel Creyssels et Claude Petit ont coécrit :livre-claude-petit-site

DOMESTIQUES, BERGERS, SERVANTES

Une histoire des ouvriers agricoles en Aveyron.

Préface de Roger Béteille et postface de Maurice Bourdoncle.

« Les innombrables salariés des campagnes furent longtemps une composante essentielle du monde paysan. Négligés par les historiens, leur histoire fait aussi partie de nos racines. Valets de ferme, bergères et bergers,  journaliers ou saisonniers, leurs activités se déclinent sous de multiples formes qui embrassent toutes les activités agricoles.

4e-couverture-livre-claude-petit-001-siteAutrefois, de nombreux travaux ne pouvaient, dans les grandes mais aussi dans les moyennes exploitations, être menées à bien sans le concours de ces femmes et de ces hommes, parfois aussi des enfants, parfois maltraités, souvent mal considérés, toujours mal payés. »

Le 23 novembre, à 14 h 00 Claude Petit, présentera une conférence sur le thème de cet ouvrage, au Centre Culturel, 25 avenue Victor Hugo à Rodez.

L’ouvrage est en vente dans les librairies de l’Aveyron.

Il peut aussi être commandé aux auteurs en adressant un chèque de 21 Euros + 6 Euros de frais de port à : Claude PETIT, 7 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.