Saturday, November 17, 2018
branches

HISTOIRES DE BAGNARDS AVEYRONNAIS

Publié par Le C.G.R. Le 4 mars 2018 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Dans le cadre des réunions mensuelles de l’Antenne Ile-de-France du CGR , Monique Farjounel et Danielle Seimandi-Gennat vous proposent

le samedi 10  mars 2018, une conférence :

Histoires de bagnards aveyronnais.

Après une présentation sommaire des bagnes coloniaux, trois histoires de forçats seront racontées et illustrées.

La première, étudiée par Marie Louise Jeunet et exposée par Danielle Seimandi Gennat, retrace la vie de Jean Olivier natif de Loupiac (Causse-et-Diège), décédé à Roura (Guyanne française) où il avait été transféré après avoir commis un meurtre près de Figeac (Lot).

Le deuxième cas, étudié et présenté par Monique Farjounel concerne Jean Baptiste Farjounel, natif de Najac, transféré en Nouvelle Calédonie après avoir été condamné aux travaux forcés en 1867 pour faux en écritures. Elle présentera aussi l’histoire de ce bagne et les différentes phases entre la condamnation du forçat et la fin de sa peine.

L’histoire du  troisième forçat, Jean Gentou, natif de Naussac, décédé en Nouvelle Calédonie, a pu être reconstituée grâce à l’un de ses descendants Yvon S…. (Nouvelle Calédonie) et Julienne Rigal. Jean Gentou a toujours déclaré être innocent du crime pour lequel il avait été condamné aux travaux forcés à perpétuité. Sa « terrible aventure » sera exposée par Danielle Seimandi-Gennat.

S’il reste suffisamment de temps, un film documentaire sur la Nouvelle Calédonie sera projeté.

Cette conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT, précédée par un exercice de paléographie préparé par Michel Comby, aura lieu

le samedi 10 mars 2018 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

La réunion peut être suivie par un déjeuner pris en commun (inscription dans la salle de réunion à 10 h).

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le mercredi 14 février 2018 à 14 h 00, à une conférence, « Cisterciens en Rouergue  » par  Catherine Cazelles et Claude Petit

La fondation de l’Ordre- L’espace cistercien- Cisterciens en Rouergue »                   

XIIème siècle la fondation de l’ordre cistercien :

Il ya 900 ans Robert de Molesmes fondait Cîteaux et écrivait la première page de l’histoire cistercienne : Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi ce nouvel ordre monastique a-t-il vu le jour ? Quels sont les grands personnages qui par leur capacité leur personnalité et leur charisme en un siècle ont couvert la France de 350 abbayes filles ?

L’espace cistercien :

Le monastère cistercien son architecture et son organisation, ses règles de vie suscite une curiosité étonnée. Il en est de même pour les granges ces grandes propriétés agricoles qui on fait la richesse de l’ordre. Dans ces granges travaillaient les convers, religieux ils prononçaient des vœux mais avaient un statut qui les différenciait des moines de chœur ; leur vie était consacrée au labeur.

Cisterciens en Rouergue :

En 1122 un groupe de moines venant de l’abbaye de Dalon (Limousin) s’installe dans l’ouest du Rouergue .Cette communauté pose le premier jalon de l’histoire cistercienne du Rouergue et fonde Loc Dieu. Le XIIème siècle verra fleurir six abbayes cisterciennes qui ont couvert le territoire de granges .Le Rouergue conserve un patrimoine de granges fortifiées exceptionnel en France.

L’association : Cisterciens en Rouergue, crée en 2014 a pour but de répertorier et d’étudier le patrimoine cistercien en Rouergue.

Deux journées d’étude ont eu lieu :

– l’Age d’Or (1123- 1347) en 2014.

– la Période de crises (1348-1600) en 2016.

Le 8 septembre 2018 est prévue la troisième journée : les Derniers Feux (1600-1789).

En 2016 a été réalisée en partenariat avec les Archives départementales de l’Aveyron,  une exposition sur : Parchemins et Manuscrits des six abbayes cisterciennes du Rouergue.

Des visites des sites cisterciens sont organisées ainsi que des marches qui permettent l’étude des chemins qui desservaient les granges ou que les moines empruntaient  pour rejoindre les abbayes.

 

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

L’AMBRE DANS TOUS SES ETATS

Publié par Le C.G.R. Le 31 janvier 2018 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Dans le cadre des réunions mensuelles de l’Antenne Ile-de-France du CGR et Evelyne BLOMME proposent

le samedi 10  février 2018, une conférence :

« L’AMBRE DANS TOUS SES ETATS »

Evelyne BLOMME est présidente de l’Association pour la Création et la Diffusion Scientifique, trésorière des Amis de Camille Flammarion et membre d’ABC Mines. Elle a été présidente de la Commission des météorites de la SAF et membre de l’International Meteor Organisation. Elle anime de nombreux ateliers scolaires en particulier sur les météorites et la minéralogie.

L’ambre un des rares minéraux organiques, s’est formé à partir d’une résine particulière ce qui a demandé plusieurs millions d’années….

Il a fasciné les hommes à toutes les époques. Il est recherché par les paléontologues car on y découvre de nombreux fossiles : insectes, feuilles, pollens,  petits vertébrés d’espèces disparues ou mutées. Certaines  catégories  d’ambre  sont particulièrement  magnifiques et recherchées pour la bijouterie.

La tradition populaire lui attribue de nombreuses vertus dont des propriétés thérapeutiques. Il a été beaucoup utilisé en lithothérapie.

Cette conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT, aura lieu

le samedi 10 février 2018 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

(métro Cour Saint-Emilion)

Possibilité de prendre le déjeuner en commun (inscription à 10 h à l’Espace Maurice Solignac)

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 18 janvier 2018
 à 14 h 00, à une conférence, « Un journaliste objectif, ça n’existe pas », présentée par Yves GARRIC.

Yves Garric a été pendant 38 ans,  journaliste : à Centre-Presse, Radio-France, France 3 sud, résumé rapide d’une belle carrière professionnelle.

Egalement, écrivain : il a publié une vingtaine d’ouvrages, et le dernier publié « qu’est-ce qu’elle a ma voix ? », est un livre autobiographique dans lequel il raconte son parcours de journaliste et propose une réflexion très critique sur les médias.

Beaucoup d’entres vous le connaisse en tant qu’auteur dramatique, il a écrit une dizaine de pièces, jouées dans toute la francophonie, dont du théâtre pour enfants.

Cette année, nous fêterons le 30e anniversaire d’ « une ferme en trop » créée en 1987. Celle-ci, est encore très jouée tant le message qu’elle porte est toujours, et plus que jamais, d’actualité.

Mais également réalisateur : un film sur la guerre de 14-18 : « Dix par jour », et « Gilbert Espinasse, agriculteur de conscience », portrait d’un pionnier de l’agriculture biologique.

Il se définit comme un auteur d’aujourd’hui, il pense que les écrivains n’ont pas forcément pour vocation de remuer éternellement le passé ; la noblesse de l’art lui paraît être de risquer une parole sur l’avenir. En vertu de la maxime « Quand tu ne sais plus trop où tu vas, regarde d’où tu viens. », il lui arrive cependant d’interroger le passé. C’est ce qu’il a fait en 2000 avec son travail sur les buronniers de l’Aubrac, qui a donné le livre : « Paroles de burons ». Et il inspire aujourd’hui cette conférence.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

L’Antenne Ile-de-France du CGR et Jean Claude Berçu proposent

le samedi 13 janvier  2018, une conférence :

ca. 1980-1996 — Illustration of Ancient Peruvians Worshipping the Eclipse — Image by © Leonard de Selva/Corbis

« Les ÉCLIPSES HISTORIQUES de LUNE et de SOLEIL »

L’humanité a toujours été fascinée par les éclipses de soleil et de lune, surtout les éclipses totales. Certaines d’entre elles, liées étroitement à des événements historiques souvent dramatiques, sont devenues célèbres (éclipse de la Crucifixion, éclipse de Christophe Colomb).

Souvent perçues comme présages funestes, elles ont également contribué au progrès de la science (éclipse de Halley ou de la Relativité générale). Elles ont aussi permis aux historiens de dater avec précision certains faits historiques (mort de Louis le Pieux, fils de Charlemagne).

 Jean Claude Berçu nous parlera également des éclipses qui ont été observées dans le Rouergue.

Le conférencier, Jean Claude Berçu est membre de la Commission Histoire de la Société Astronomique de France et permanent de la Bibliothèque de cette association depuis de nombreuses années. Intéressé à l’astronomie en général et à son histoire en particulier, il a l’occasion de présenter régulièrement des exposés sur des sujets très variés qui vont de l’archéo-astronomie aux astronomes du 19ème siècle. Il est également membre de l’Association pour la Création et la Diffusion Scientifique.

Annonce publiée avec l’aimable autorisation des Amis de Camille Flammarion – http://www.astrosurf.com/amis2camille  

 

Cette conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT, aura lieu

le samedi 13 janvier 2018 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

(métro Cour Saint-Emilion)

Possibilité de prendre le déjeuner en commun (inscription à 10 h à l’Espace Maurice Solignac)

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 21 décembre 2017
 à 14 h 00, à une conférence,

« La navigation sur le Lot à travers les siècles », présentée par André ROMIGUIÈRE.

 André Romiguière, président de l’ A T V L (Association pour le Tourisme en Vallée du Lot), conteur passionné de l’histoire et du patrimoine, vous fera voyager le long du Lot et  sa vallée, à travers le temps.

Vous partagerez la vie des «  Ribierols » qui ont vécu, travaillé avec, sur, et autour de notre rivière.

Il vous contera comment ces hommes et femmes vont, au cours de l’histoire, pratiquer de multiples métiers pour maîtriser  les caprices de la rivière, les aléas de la navigation, et son organisation.

Bateliers, matelots, marchands, charpentiers, forgerons, passeurs, pécheurs, meuniers ………

Un moment d’évasion au fil du Lot, avec ceux qui ont fait de notre rivière un axe de commerce, de rencontres, et d’échanges entre les provinces, d’Entraygues à Bordeaux via Aiguillon et la Garonne.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

L’Antenne Ile-de-France propose le samedi 16 décembre  2017, une conférence :

« La peine de mort aux assises de l’Aveyron (1811 – 1981) ».

Né à Rodez en 1942, inspecteur général honoraire des Affaires sociales, Yves Carcenac se consacre désormais à l’écriture. Il a publié 8 ouvrages (romans, nouvelles, biographies de républicains du XIX° siècle, histoire locale), ainsi que 4 « polars loufoques » écrits à quatre mains avec Reine, son  épouse, elle aussi ruthénoise.

En 2017, la Maison du Livre à Rodez a édité son dernier ouvrage : Rodez au XX° siècle en 30 dates mémorables (voir couverture ci-contre), qui constitue un condensé des grands événements de l’Aveyron et de son chef-lieu au cours du siècle dernier.

Dans le prolongement de ce travail, Yves Carcenac a entrepris des recherches sur « la peine de mort aux Assises de l’Aveyron ». Couvrant la période qui va de l’installation de la cour d’assises en septembre 1811 à l’abrogation de la peine de mort en 1981, cette étude constitue la première analyse exhaustive de la peine capitale en Aveyron. La conférence en donnera les principaux résultats et évoquera certaines grandes affaires criminelles sanctionnées par  l’exécution des condamnés.

Rappelons qu’Yves Carcenac est, notamment, membre du CGR, de la Société des Lettres de l’Aveyron et de la Commission Culture de la Fédération nationale des amicales aveyronnaises.

Cette conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT.

 Elle aura lieu

le samedi 16 décembre 2017 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

(métro Cour Saint-Emilion)

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le mercredi 22 novembre 2017
à 14 h 00, à une conférence, « Les Moulins fortifiés du Sud de la France », présentée par Jean-Pierre AZÉMA.

Les moulins fortifiés sont très rares et semblent être une spécialité de la France méridionale.

Leur apparition commence au XIIIe siècle et s’étend jusqu’au XVe siècle. Pour l’heure leur recensement complet n’est pas achevé, mais on en dénombre tout de même plus de 50.  Deux régions se détachent par leur nombre et la qualité de leurs bâtiments : la Gironde et le littoral languedocien. Certains se présentent comme de magnifiques châteaux, avec machicoulis, tours, etc. Beaucoup d’autres ont des éléments fortifiés beaucoup plus discrets, comme de simples archères. Malheureusement, hormis quelques sites protégés au titre des monuments historiques, ce patrimoine est encore trop mal connu et non protégé. Beaucoup de moulins sont menacés de disparition, de ruine. Il y a urgence à étudier en profondeur ce sujet et à donner à ces constructions surprenantes un avenir durable.

Jean-Pierre Henri. AZEMA, Consultant-Expert, Auteur-Conférencier, est spécialiste du « Patrimoine industriel et des moulins » et de « l’Histoire des rivières et de l’énergie ».

Il est : Docteur en Géographie, diplômé de l’université Paris IV-Sorbonne-CNAM et Chercheur associé au Laboratoire Framespa CNRS/UMR 5136, Université Toulouse Jean Jaurès.

Ses coordonnées : Moulin de la Tannerie. Cayrac-le-Bas, 12150 sévérac-le-Château

courriel : jph.azema@wanadoo.fr

Photo illustrant l’annonce : © Crédit JPH Azéma.

Saint-Paul-de-Mauchiens, Moulin de Roquemengarde sur le fleuve Hérault.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

L’Antenne Ile-de-France propose le samedi 18 novembre 2017, une conférence :

« L’accident de chemin de fer de Saint-Michel-de-Maurienne en décembre 1917 » présentée par Michel Comby, administrateur du CGR.

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 1917 un train de permissionnaires revenant du front italien déraille à St-Michel-de-Maurienne, il y aura 435 morts. Cet accident est toujours le plus grave des chemins de fer français. Parmi ces morts il y avait sept aveyronnais.

Après un rappel historique des principaux événements de la guerre 14-18 et des trains de permissionnaires, il détaillera la composition du train, l’accident, les suites de l’accident, la procédure judiciaire et terminera par le lieu de mémoire.

Il donnera des informations sur le parcours militaire de chacune des victimes aveyronnaises.

Illustration  : photo prise lors du déblaiement des voies.

Il est possible de se procurer le compte-rendu de cette conférence déjà présentée à Rodez en avril 2017, lors du Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron, dans le bulletin n° 102 d’octobre 2017 du CGR.

Cette conférence dont l’ACCÈS est LIBRE et GRATUIT.

 Elle aura lieu

le samedi 14 octobre 2017 (9 h 30 – 12 00 h)

Espace Maurice Solignac, 1er étage

44, rue Gabriel Lamé, 75012 PARIS.

(métro Cour Saint-Emilion)

Les verriers du Viaur

Publié par Le C.G.R. Le 13 octobre 2017 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 19 octobre  2017 à 14 h 00, à une conférence, « Les verriers du Viaur », présentée par Dominique Guibert.

La fabrication du verre en France a toujours été réservée à une élite reconnue et protégée par les souverains. Charles VII, en 1445, confirme les privilèges accordés aux verriers du Languedoc de travailler le verre sans déroger à leur noblesse

Malgré cela les gentilshommes verriers vivaient et travaillaient dans un environnement rural et social où ils côtoyaient des paysans, des artisans, des praticiens ou des marchands dont ils épousaient les filles.

L’activité verrière fut à l’origine de nouveaux métiers comme les porteurs de verre ou les marchands verriers issus du monde paysan et qui constituèrent parfois de véritables dynasties familiales dont les membres travaillaient en réseau.

Dominique Guibert; passionné de généalogie et d’archéologie, est descendant de plusieurs familles de gentilshommes verriers rouergats. Cette conférence traitera plus spécialement des verriers du Viaur.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.