Friday, January 18, 2019
branches

Le Cercle généalogique du Rouergue vous invite le jeudi 17 janvier 2019 à 14h. à une conférence :

Le Général BETEILLE, un Aveyronnais méconnu par Raymond DUPLAN

Né à Rodez le 7 août 1763, Jean-Alexis BETEILLE sert, successivement, au régiment de Berri cavalerie (1782), dans la garde nationale de Rodez (1790), le 2e bataillon de volontaires de l’Aveyron (1792), la 56e demi-brigade de bataille (1794), la 85e demi-brigade d’infanterie de ligne (1796), le 22e escadron de gendarmerie (1802), le 4e escadron de gendarmerie d’Espagne (1809), la 1re légion de gendarmerie d’Espagne (1811), la 4e colonne mobile (1813) et la 1re division militaire (1815).

Pour ses nombreuses actions d’éclat dans ces différentes campagnes, il est récompensé par la croix de chevalier (1804), d’officier (1813) et de commandeur (1814) de la Légion d’honneur, la croix de chevalier de Saint-Louis (1814) et le titre de chevalier de l’Empire.

Mort à Paris le 13 février 1847, il est inhumé, dans un premier temps, au cimetière du Père-Lachaise dans le 20e arrondissement de la capitale puis, dans un second temps, au cimetière de Rodez le 23 octobre 2009.

Raymond Duplan, délégué national pour la Gendarmerie Impériale, de l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens.

Issu d’une vieille famille provençale, Raymond Duplan, né le 3 juillet 1952, s’est passionné pour l’Histoire de France à 8 ans, a commencé à lire la revue Historama à 12 ans, puis a fréquenté la bibliothèque municipale de Rodez à 13 ans, les archives départementales de l’Aveyron à 14 ans et les archives militaires de Vincennes à 23 ans.

En 1978, il a été nommé, après concours, conservateur du musée de la gendarmerie à l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale de Melun ; en 1992, il a obtenu le certificat technique du 2e degré d’archiviste documentaliste, délivré par le chef du Service Historique de l’Armée de Terre.

En 2000, il a occupé les fonctions de chef de la cellule « traditions » au Service Historique de la Gendarmerie Nationale à Maisons-Alfort et, en 2009, celles de chef de la cellule « commémorations » à la Délégation au Patrimoine Culturel de la Gendarmerie à Vincennes.

Après 47 ans de services, il est admis à la retraite en 2016 ; actuellement, il appartient à onze associations et il est « délégué aux commémorations » pour quatre d’entre elles dans le département de l’Aveyron.

Cette conférence sera suivie à 15h.30 par le cours de paléographie assuré par M. Venturini, directeur des Archives départementales de l’Aveyron ; thème : « L’évolution de l’écriture dans les actes de la pratique ».

Salle des conférences

Centre culturel départemental, 25 avenue Victor-Hugo 12000 Rodez

Entré libre

Le Cercle généalogique du Rouergue vous invite le jeudi 20 décembre à 14h. à une conférence :

Jean Rudelle

Pierre de feu, le minerai du causse

Une richesse, rouge et rare ! Il y a des cailloux rouges dans le causse ! Cette richesse géologique, des millions de tonnes de minerai oolithique sont encore présentes, constituera au XIXème siècle une ressource essentielle pour les usines et hauts-fourneaux d’Aubin et Decazeville.

Une véritable Route du fer va ainsi se mettre en place, liant pour un siècle les intérêts du causse et du bassin. Cette histoire patrimoniale permet de mettre en avant quelques personnalités véritables entrepreneurs, un contexte géologique favorable mais aussi une géographie moins docile et des techniques innovantes. L’ensemble de ces éléments est présenté en s’appuyant sur un important travail d’archives.

Jean Rudelle, maître de conférences retraité, ingénieur de formation, est aveyronnais. Il est membre de la Société des lettres sciences et arts de l’Aveyron, et de l’ASPIBD, Association de sauvegarde du patrimoine industriel à Decazeville. Le site www.ferrobase.fr permet de prendre connaissance de ses recherches.

Cette conférence sera suivie à 15h.30 par le cours de paléographie assuré par M. Venturini, directeur des Archives départementales de l’Aveyron.

Salle des conférences

Centre culturel départemental, 25 avenue Victor-Hugo 12000 Rodez

Entré libre

Le Cercle généalogique du Rouergue vous invite le jeudi 22 novembre 2018 à 14h. à une conférence :

« Histoire administrative du département (fin 18e-début 19e) » par le Millavois Marc VAISSIERE

« De tout temps les humains ont tracé des frontières et planté des bornes, que ce soit au bout de leur champ ou du territoire clanique.

Les frontières du Rouergue sont plus que millénaires et le département de « l’Avairon » en a hérité lors de sa création en 1790. Mais qu’en est-il des limites communales ? » (Extrait de « Roèrgue a Avayron, Edition del Monsénher, 2005 » par Marc Vaissière.

Exceptionnellement, cette conférence ne sera pas suivie par le cours de paléographie de M. Venturini, directeur des Archives départementales de l’Aveyron.

Salle des conférences – Centre culturel, 25 av. Victor Hugo, entrée libre.

 

Le Cercle généalogique du Rouergue vous invite le jeudi 18 octobre 2018 à 14h. à une conférence :

1914/1918, l’accident de chemin de fer de Saint-Michel-de-Maurienne, 12 et 13 décembre 1917 par Michel Comby

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 1917, un train de permissionnaires de l’Armée française venant d’Italie entre en France par la gare internationale de Modane, en Savoie. Dans la descente vers Saint-Michel-de-Maurienne le train s’emballe et déraille après une trentaine de kilomètres. Le secret militaire qui a entouré la catastrophe, au moment des faits et longtemps après, fait que de nombreuses questions sur les causes et les responsabilités sont restées sans réponses.

Parmi les victimes il y avait sept Aveyronnais.

Le nombre exact de victimes n’est pas certain, officiellement 435 morts. C’est toujours le plus grave accident de chemin de fer en France.

Michel Comby est retraité de l’éducation nationale et réside en région parisienne. Sa famille, côté paternel, est originaire des communes d’Entraygues et de Saint-Amans-des-Côts. Il est membre et administrateur du Cercle Généalogique du Rouergue et participe activement à l’animation  de l’antenne Ile de France du CGR.

Cette conférence sera suivie à 15h.30 par le cours de paléographie de M. Venturini, directeur des Archives départementales de l’Aveyron. Pour cette cession 2018/2019 la thématique sera : L’évolution de l’écriture à travers les actes de la pratique.

Salle des conférences – Centre culturel, 25 av. Victor Hugo, entrée libre.

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 19 avril 2018 à 14 h 00, à une conférence, « La peine de mort aux Assises de l’Aveyron (1811-1981) » par  Yves Carcenac.

Notre collègue Yves Carcenac a publié il y a quelques années les biographies de deux grands républicains aveyronnais du XIX° siècle : Henri Carcenac (1790-1855) et Louis Oustry (1822-1888).

Dans le prolongement de son livre Rodez au XX° siècle en 30 dates mémorables (Ed. La Maison du Livre – 2017), où il évoquait notamment, dans la rubrique « Justice et faits divers », certaines grandes affaires criminelles du siècle dernier en Aveyron, Yves Carcenac a écrit un ouvrage intitulé La peine de mort aux Assises de l’Aveyron (1811-1981), qui vient de sortir en mars 2018.

Au cours de sa conférence, il présentera le résultat de ses travaux selon le schéma suivant :

I – Analyse statistique des condamnations à mort

II – Aperçu des condamnations par grandes catégories de crimes

Il évoquera au passage un certain nombre de condamnés à mort et reviendra, pour terminer, sur les grands procès aveyronnais du XX° siècle. En conclusion, il fera part de son désir de retrouver les partitions des complaintes chantées sur les marchés, qui accompagnaient souvent  ces tragiques événements.

 

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 15 mars 2018 à 14 h 00, à une conférence, « Les brigands du Rouergue » par  Claude Petit.

De Pons de Léras, chevalier brigand aux confins de l’Hérault, devenu fondateur de l’abbaye de Sylvanès au Masque Roge qui effraya les campagnes aveyronnaises après la Seconde guerre mondiale, le département fournit d’innombrables histoires de  brigands.

Appelés Routiers ou Anglais durant la Guerre de Cent Ans, bandits royaux sous la Révolution, ils sévirent aussi durant les guerres de Religion, parfois protestants, parfois catholiques, qui sous le couvert de la religion, pillaient et rançonnaient. Figures légendaires passés à la postérité, nationale pour Rodrigue de Villandrando ou Mandrin, légende locale pour le Voleur d’Alpuech ou oubliés des mémoires comme le terrible capitaine Talaissac, cette histoire recèle de terribles personnages, parfois cruels, mais aussi parfois attachants.

Toutes les époques troublées ont connu ce phénomène.

La conférence se propose de parcourir cette sinistre histoire qui est celle de nos ancêtres.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le mercredi 14 février 2018 à 14 h 00, à une conférence, « Cisterciens en Rouergue  » par  Catherine Cazelles et Claude Petit

La fondation de l’Ordre- L’espace cistercien- Cisterciens en Rouergue »                   

XIIème siècle la fondation de l’ordre cistercien :

Il ya 900 ans Robert de Molesmes fondait Cîteaux et écrivait la première page de l’histoire cistercienne : Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi ce nouvel ordre monastique a-t-il vu le jour ? Quels sont les grands personnages qui par leur capacité leur personnalité et leur charisme en un siècle ont couvert la France de 350 abbayes filles ?

L’espace cistercien :

Le monastère cistercien son architecture et son organisation, ses règles de vie suscite une curiosité étonnée. Il en est de même pour les granges ces grandes propriétés agricoles qui on fait la richesse de l’ordre. Dans ces granges travaillaient les convers, religieux ils prononçaient des vœux mais avaient un statut qui les différenciait des moines de chœur ; leur vie était consacrée au labeur.

Cisterciens en Rouergue :

En 1122 un groupe de moines venant de l’abbaye de Dalon (Limousin) s’installe dans l’ouest du Rouergue .Cette communauté pose le premier jalon de l’histoire cistercienne du Rouergue et fonde Loc Dieu. Le XIIème siècle verra fleurir six abbayes cisterciennes qui ont couvert le territoire de granges .Le Rouergue conserve un patrimoine de granges fortifiées exceptionnel en France.

L’association : Cisterciens en Rouergue, crée en 2014 a pour but de répertorier et d’étudier le patrimoine cistercien en Rouergue.

Deux journées d’étude ont eu lieu :

– l’Age d’Or (1123- 1347) en 2014.

– la Période de crises (1348-1600) en 2016.

Le 8 septembre 2018 est prévue la troisième journée : les Derniers Feux (1600-1789).

En 2016 a été réalisée en partenariat avec les Archives départementales de l’Aveyron,  une exposition sur : Parchemins et Manuscrits des six abbayes cisterciennes du Rouergue.

Des visites des sites cisterciens sont organisées ainsi que des marches qui permettent l’étude des chemins qui desservaient les granges ou que les moines empruntaient  pour rejoindre les abbayes.

 

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 18 janvier 2018
 à 14 h 00, à une conférence, « Un journaliste objectif, ça n’existe pas », présentée par Yves GARRIC.

Yves Garric a été pendant 38 ans,  journaliste : à Centre-Presse, Radio-France, France 3 sud, résumé rapide d’une belle carrière professionnelle.

Egalement, écrivain : il a publié une vingtaine d’ouvrages, et le dernier publié « qu’est-ce qu’elle a ma voix ? », est un livre autobiographique dans lequel il raconte son parcours de journaliste et propose une réflexion très critique sur les médias.

Beaucoup d’entres vous le connaisse en tant qu’auteur dramatique, il a écrit une dizaine de pièces, jouées dans toute la francophonie, dont du théâtre pour enfants.

Cette année, nous fêterons le 30e anniversaire d’ « une ferme en trop » créée en 1987. Celle-ci, est encore très jouée tant le message qu’elle porte est toujours, et plus que jamais, d’actualité.

Mais également réalisateur : un film sur la guerre de 14-18 : « Dix par jour », et « Gilbert Espinasse, agriculteur de conscience », portrait d’un pionnier de l’agriculture biologique.

Il se définit comme un auteur d’aujourd’hui, il pense que les écrivains n’ont pas forcément pour vocation de remuer éternellement le passé ; la noblesse de l’art lui paraît être de risquer une parole sur l’avenir. En vertu de la maxime « Quand tu ne sais plus trop où tu vas, regarde d’où tu viens. », il lui arrive cependant d’interroger le passé. C’est ce qu’il a fait en 2000 avec son travail sur les buronniers de l’Aubrac, qui a donné le livre : « Paroles de burons ». Et il inspire aujourd’hui cette conférence.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le jeudi 21 décembre 2017
 à 14 h 00, à une conférence,

« La navigation sur le Lot à travers les siècles », présentée par André ROMIGUIÈRE.

 André Romiguière, président de l’ A T V L (Association pour le Tourisme en Vallée du Lot), conteur passionné de l’histoire et du patrimoine, vous fera voyager le long du Lot et  sa vallée, à travers le temps.

Vous partagerez la vie des «  Ribierols » qui ont vécu, travaillé avec, sur, et autour de notre rivière.

Il vous contera comment ces hommes et femmes vont, au cours de l’histoire, pratiquer de multiples métiers pour maîtriser  les caprices de la rivière, les aléas de la navigation, et son organisation.

Bateliers, matelots, marchands, charpentiers, forgerons, passeurs, pécheurs, meuniers ………

Un moment d’évasion au fil du Lot, avec ceux qui ont fait de notre rivière un axe de commerce, de rencontres, et d’échanges entre les provinces, d’Entraygues à Bordeaux via Aiguillon et la Garonne.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Le Cercle Généalogique du Rouergue vous invite,
le mercredi 22 novembre 2017
à 14 h 00, à une conférence, « Les Moulins fortifiés du Sud de la France », présentée par Jean-Pierre AZÉMA.

Les moulins fortifiés sont très rares et semblent être une spécialité de la France méridionale.

Leur apparition commence au XIIIe siècle et s’étend jusqu’au XVe siècle. Pour l’heure leur recensement complet n’est pas achevé, mais on en dénombre tout de même plus de 50.  Deux régions se détachent par leur nombre et la qualité de leurs bâtiments : la Gironde et le littoral languedocien. Certains se présentent comme de magnifiques châteaux, avec machicoulis, tours, etc. Beaucoup d’autres ont des éléments fortifiés beaucoup plus discrets, comme de simples archères. Malheureusement, hormis quelques sites protégés au titre des monuments historiques, ce patrimoine est encore trop mal connu et non protégé. Beaucoup de moulins sont menacés de disparition, de ruine. Il y a urgence à étudier en profondeur ce sujet et à donner à ces constructions surprenantes un avenir durable.

Jean-Pierre Henri. AZEMA, Consultant-Expert, Auteur-Conférencier, est spécialiste du « Patrimoine industriel et des moulins » et de « l’Histoire des rivières et de l’énergie ».

Il est : Docteur en Géographie, diplômé de l’université Paris IV-Sorbonne-CNAM et Chercheur associé au Laboratoire Framespa CNRS/UMR 5136, Université Toulouse Jean Jaurès.

Ses coordonnées : Moulin de la Tannerie. Cayrac-le-Bas, 12150 sévérac-le-Château

courriel : jph.azema@wanadoo.fr

Photo illustrant l’annonce : © Crédit JPH Azéma.

Saint-Paul-de-Mauchiens, Moulin de Roquemengarde sur le fleuve Hérault.

Cette conférence sera suivie, à 15h30, du cours de paléographie, proposé par M. Alain Venturini :

« Les documents judiciaires »

Entrée libre

Salle des conférences – Centre culturel, 25 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.