Tuesday, June 19, 2018
branches

Relevé des mariages de Druelle (1838-1895)

Publié par Le C.G.R. Le 7 juin 2010

Le vieux chef lieu de ce territoire était Ampiac. Druelle est un centre récent.

Druelle, sur le passage du camin rodanés, chemin de Rodez à Villefranche, appartenait en 1171 à la famille de Saint-Paul. Bonnecombe y avait des droits.

Au XIIIe siècle, les La Barrière en étaient seigneurs. De la fin du XIIe au XVe siècle, les Rossinhol et les Bournazel, du Bourg de Rodez, en furent coseigneurs. Les Viguier (fin XVe siècle-1565) succédèrent aux Bournazel. Les Girard ou Guisard y eurent des droits (1520-1578). Les Rossinhol se maintinrent jusqu’à la fin de XVIe siècle.

Pierre Rodat receveur des décimes (impôts ecclésiastiques), acquit la terre avant 1614. En 1634, Guillaume Rodat y acheta une métairie à Jean Salvan, d’Espalion, qui l’avait reçue d’Antoine Salvan, architecte de la cathédrale de Rodez, son grand-oncle (et qui l’avait acquise en 1510).

Sainte-Emilie de Rodat naquit à Druelle le 6 septembre 1787. Chapelle domestique. Il y avait une tour à Druelle en 1513.

Source : http://www.druelle.fr/

Nous devons ce relevé des mariages de Druelle (1838-1895) à Danielle Clamens, fidèle de notre Cercle.

Laisser un commentaire

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.