Wednesday, June 20, 2018
branches

couverture-livre.jpgCet ouvrage décrit à partir d’anecdotes, les coutumes, cadres de vie au fil des siècles dans un coin du Sud-Ouest. Les faits réels, issues d’Archives départementales, parlent de l’évolution de la vie quotidienne et des diverses activités des hommes dans la société qui les entoure. Préface de Jean Delmas, directeur des Archives départementales de l’Aveyron.

Extrait de la préface de Monsieur Jean Delmas, Directeur des Archives Départementales de l’Aveyron :

« Quel était le cadre matériel, mental ou moral de nos ancêtres? quel est notre héritage? A chaque génération, nous sommes amenés à dresser, parfois trop rapidement , un inventaire de ce qui nous concerne au plus près, ne retenant souvent que ce qui nous paraît utile, négligeant le reste. Depuis quelques décennies, nous prenons de plus en plus conscience qu’il est bon de nous réapproprier la totalité de notre patrimoine.

Dans le même temps, une nouvelle discipline a pris davantage sa place.Les ethnologues parlent d’ethnohistoire. Son objectif est de dresser cet état des mœurs et des coutumes … en remontant cette fois-ci dans le passé, en reprenant le » fil du temps ». C’est à cet inventaire que se livre Geneviève Rigal-Saurel, dans un cadre géographique qui correspond à peu près au premier baillage de Najac, le pays dans lequel plongent ses racines.

Les témoignages que Geneviève Rigal-Saurel rapporte ont d’autant plus de force qu’ils sont sans apprêt, puisés directement dans les archives publiques ou privées, dans les registres de notaires ou dans les fonds judicaires. Autant de brins, à partir desquels comme une fileuse, elle reconstitue ce qu’elle appelle justement « le fil des jours » ou « le fil du temps… »

Laisser un commentaire

Enter the video embed code here. Remember to change the size to 310 x 250 in the embed code.