« Pour quelques arpents de rêve »

Dans son dernier ouvrage, « Pour quelques arpents de rêve« ,arpens de rêve-2

Frédérique-Sophie Braize,
dépeint la vie de ces « paysans français – des Aveyronnais, des Basques, des Béarnais, des Bigourdans et des Savoyards – partis peupler l’Argentine ».

« Cette nation mise sur l’apport de populations étrangères pour peupler son immensité. »

« En plus des frontières géographiques et politiques, les migrants franchiront aussi les limites de la décence et de la légalité, les barrières entre les races et les sexes. Déplacés, dépouillés de leur identité nationale d’origine, ils sont un temps à la dérive, tou comme ceux restés au pays où les émigrants ont laissé un monde rural bouleversé par leur départ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.