Des idées de lecture

Pour vous, nous avons sélectionné cinq nouveaux ouvrages fort différents et qui devraient vous passionner : « La tentation martiniquaise« , Reine Carcenac – « Temps de révolte, Aveyronnais en lutte« , Roger Lajoie-Mazenc – « Histoire de la croix occitane, croix de Toulouse, croix de Provence, croix du Languedoc« , Raymond Ginouillac – « Deux grandes figures du Rouergue (XIXe – XXe), Emma Calvé et Denys Puech« , Pascal Cazottes – « Larzac terre de lutte, une contestation devenue référence« , Pierre Marie Terral. BONNE LECTURE et A BIENTOT !

LA TENTATION MARTINIQUAISE, Reine CARCENAC

TEMPS DE RÉVOLTES, Roger LAJOIE-MAZENC

Ce 28ème livre de Roger Lajoie-Mazenc, aboutissement de 60 ans d’édition (1961-2021), est un riche répertoire du calibre d’une encyclopédie ; il vient à point pour Le 60ème anniversaire de la grande grève des mineurs de Decazeville (1961-62).

Et s’il n’ambitionne pas d’être le livre du siècle il est bien, à cheval sur 3 siècles, celui d’un siècle et demi (1865-2021)

Pour en savoir plus, suivre ce lien : Temps de révolte.

HISTOIRE DE LA CROIX OCCITANE, Raymond GINOUILLAC

Institut d’Estudis Occitans – Seccion Tarn (IEO Tarn)
3 carrièra de la Tòrqua – 3 rue de la Torque● 81120 REIALMONT – 81120 REALMONT
05 63 72 40 61 – Courriel : azalais@wanadoo.fr – Siti : www.ieo-tarn.org

HISTOIRE DE LA CROIX OCCITANE
Croix de Toulouse Croix de Provence Croix du Languedoc

S’appuyant sur des preuves, figures peintes ou gravées, sceaux, monnaies, textes, le livre développe une progression chronologique la plus complète possible. Il présente de nombreux exemples d’objets, avant le christianisme et dans les premiers siècles de notre ère, qui préfigurent cette croix.

Il fournit une documentation précise sur sa création qu’il faut dater du milieu du douzième siècle. Raymond Ginouillac s’engage sur ce point en tenant compte de travaux menés par des chercheurs au vingt-et-unième siècle, sans pour autant ignorer les nombreuses hypothèses présentées au cours du siècle précédent par divers historiens. Ces hypothèses sont souvent contradictoires entre elles et il discute de leur pertinence. À la suite d’Henri Rolland, Hervé Aliquot, Léon Jéquier, Jens Christian Moesgaard, Laurent Macé…, il rappelle que les premières créations se sont produites en Provence, avec le jeune Raimond V, comte de Toulouse marquis de Provence. Une cinquantaine de pages du livre sont consacrées à l’est du domaine d’oc : Provence, Pays niçois, sud du Dauphiné, vallées occitanes d’Italie. Rapidement, cette figure est apparue également dans le Toulousain. Selon les lieux et les dates, on la nomme croix de Toulouse, de Provence, de Venasque, de Forcalquier, du Languedoc, et, aujourd’hui, croix occitane.

L’ouvrage montre la présence de cet emblème, de ce symbole, en Occitanie, en Italie, dans la Péninsule ibérique et dans d’autres régions du monde.

Il contient deux-cent-cinquante illustrations en noir et blanc ou en couleur.  La présentation de figures rappelant la croix occitane s’étend sur une période de cinq mille ans.

L’autor s’apeva sus de pròbas : figuras pintradas o gravada, sagèls, monedas, tèxtes. Lo libre desvolòpa una progression cronologica çò mai complèta possibla. Presenta d’objèctes d’abans lo cristianisme e dels primièrs sègles de nòstra èra que prefiguran aquesta crotz.

Balha una documentacion precisa sus sa creacion que se data del mièg del sègle XII. L’autor ten compte del trabalh dels cercaires del sègle XXI ; parla de las nombrosas ipotèsis presentadas per divèrses istorians al cors del sègle vint, ipotèsis sovent contradictòrias entre elas mas discuta de lor pertinéncia. En seguida de Henri Rolland, Hervé Aliquot, Léon Jéquier, Jens Christian Moesgaard, Laurent Macé…, rampèla que las primièiras creacions se son tengudas en Provença amb lo jove Raimond V, comte de Tolosa marqués de Provença. Un cinquantenat de paginas del libre pòrtan sus l’èst d’Occitània : Provença, País niçard, sud del Daufinat, vals d’Itàlia. Pro lèu, aquesta figura es estada presenta dins lo Tolosan. Segon los luòcs e las datas, se ditz crotz de Tolosa, de Provença, de Venasca, de Forcauquier, del Lengadòc, e uèi, crotz occitana.

L’obratge mòstra la preséncia d’aqueste emblèma, d’aqueste simbòl, en Occitània, en Itàlia, dins la Peninsula iberica e dins d’autras regions del mond.

Conten dos-cent-cinquanta illustracions en negre e blanc o en color. La presentacion de figuras que rampèlan la crotz occitana s’espandís sus cinc mila ans.

DEUX GRANDES FIGURES DU ROUERGUE, Pascal CAZOTTES

CAZOTTES (Pascal) Deux grandes figures du Rouergue (XIXe – XXe siècle, Emma Calvé &  Denys Puech, Editions Faërie’s Craft, 2020

Pascal Cazottes a associé deux grands artistes aveyronnais : Emma Calvé, cantatrice et le sculpteur Denys Puech. Leur point commun, de très modestes origines où rien ne les prédisposait à devenir des artistes mondialement connus et reconnus. Emma Calvé naquit à Decazeville dans une famille d’ouvriers qui rêvaient pour elle d’une carrière dans l’administration des Postes. Denys Puech humble petit berger dans la ferme de ses parents,  était destiné à une vie rude et terne. Mais tous deux, grâce à leur talent, mais aussi à leur travail et à leur ténacité arrivèrent au sommet de leur art.

Le Rouergue pays de contrastes âpre et dur, a su forger des femmes et des hommes de caractères, ces deux-là en sont le parfait exemple.

LARZAC TERRE DE LUTTE, Pierre Marie FERRAL

TERRAL (Pierre-Marie), Larzac terre de lutte, une contestation devenue référence,  Toulouse, Editions Privat, 2017.
Pierre-Marie Terral, historien et docteur en histoire contemporaine s’est consacré à l’étude de ce mouvement contestataire lancé par les 103 paysans et leur famille menacés d’expulsion suite à la décision de l’État d’agrandir le camp militaire du Larzac. Avec cet ouvrage l’auteur nous propose une synthèse réussie sur ce mouvement qui a trouvé des prolongements actuels dans le syndicalisme agricole et dans des réseaux de solidarité internationale qui mènent à l’altermondialisme. Avec l’émergence de José Bové, trait d’union entre les deux périodes, le Larzac revient au-devant de la scène autant comme une terre de résistance que comme un laboratoire d’idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *